• Si vous achetez une voiture destinée à rouler en ville et que vous vous en servez le week-end pour faire des rallyes, alors vous ne pourrez pas invoquer la garantie légale en cas de problème lié à cette utilisation particulière. En effet, la garantie légale ne couvre pas les défauts causés par le non-respect des instructions d’utilisation/d’entretien du vendeur et/ou du fabricant.
     

  • Si le vendeur vous informe des défauts du produit avant que vous le payiez, l'état général du produit et ses défauts éventuels vous sont présumés connus. Vous bénéficiez toujours de la garantie légale, sauf pour la partie « défaut connu ».
      

  • La garantie légale ne couvre pas les défauts qui sont la conséquence d’une usure normale : vous n'êtes donc pas couvert(e) si vous n'avez pas effectué les changements préventifs de pièces qui s'imposent. 
    Par exemple : quand vous achetez une voiture d’occasion de 10 ans avec 175.000 km au compteur, il est normal que vous preniez en charge vous-même certains frais d'entretien, comme remplacer les disques ou les plaquettes de frein.

En cas de problème, vous devez pouvoir prouver votre achat auprès du vendeur. 
Le plus simple, c'est de conserver précieusement les documents d’achat, et même d’en faire une copie.

Dernière mise à jour
26 février 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Protection des consommateurs

    La garantie légale : sachez si vous y avez droit !

  2. Protection des consommateurs
    Entreprises

    Vous êtes en litige avec une entreprise et vous ne trouvez pas de solution ? 

  3. Protection des consommateurs

    Réparation urgente ? Ne vous ruinez pas !