Certaines utilisations particulières sont autorisées aux utilisateurs de la base de données, sans qu’il ne faille recueillir l’accord préalable du producteur de la base de données. Ce sont les exceptions au droit exclusif du producteur de base de données.

Les actes qui peuvent être effectués sans le consentement du producteur de la base de données sont :

  • l’extraction et la réutilisation de parties non substantielles (mais les extractions ou les réutilisations répétées et systématiques ne sont pas autorisées si elles permettent la reconstitution de la base de données) ;
  • l’extraction dans un but privé (qui ne vaut que pour les bases de données non-électroniques, par exemple, un ensemble de fiches papiers) ;
  • l’extraction à des fins d’illustration de l’enseignement ou de recherche scientifique, dans un but non lucratif ;
  • l’utilisation à des fins de sécurité publique, de procédure administrative ou juridictionnelle ;
  • la revente d'une copie de la base de données lorsqu'elle a déjà été commercialisée par, ou avec l’accord du producteur dans le territoire de l’Union européenne (cette exception ne vaut pas pour les transmissions en ligne).  
Dernière mise à jour
15 janvier 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Propriété intellectuelle

    Droits d’auteur et droits voisins - Rapport annuel 2018 du Service de contrôle