Table of Contents

    Cette classe diversifiée d’activités industrielles comprend les codes d’activités économiques NACE suivant :

    • Sidérurgie (code 24.1),
    • Fabrication de tubes, tuyaux, profilés creux et accessoires correspondants en acier (24.2),
    • Fabrication d'autres produits de première transformation de l'acier (24.3),
    • Production de métaux précieux et d'autres métaux non ferreux (24.4),
    • Fonderie (24.5).

    Dans ce cadre, le SPF Economie assure le contact avec les fédérations belges de la métallurgie, les autres services publics fédéraux les enceintes européennes et internationales ainsi qu’avec les autres parties prenantes pour toute matière économique et commerciale.

    Il s’occupe du suivi de la réglementation et de l’analyse concernant les politiques européennes et internationales relatives au secteur.

    Les différentes dimensions de travail concernent :

    • l’appui aux dossiers commerciaux (analyses commerciales et des intérêts de la chaîne de valeur…),
    • la définition de positions dans les différents accords avec les pays tiers et les négociations internationales,
    • la surveillance et le suivi de l’évolution sectorielle et de marché tant européenne que mondiale,
    • la représentation internationale (OCDE, Commission européenne, Conseil de l’UE et G20),
    • des contributions visant à défendre les intérêts sectoriels belges,
    • l’analyse d’autres dossiers affectant les sous-secteurs de la métallurgie,

    Le Forum Global on Steel Excess Capacities

    Ce groupe international est composé des pays du G20 et des pays de l’OCDE intéressés. La Belgique est un membre fondateur avec 32 autres nations.

    Le Forum a été créé en décembre 2016 afin de résoudre la difficile question des surcapacités qui, en 2018, étaient encore estimées à 540 millions de tonnes sur les 2,29 milliards de tonnes existant mondialement.

    Le travail au sein du Forum Global a pour objectif la mise à disposition par les pays des données relatives au secteur sidérurgique national (capacité, mesures de soutien, crédits à l’exportation, restructurations en cours …). Ce processus est basé sur un mécanisme de partage volontaires des informations, la prise d’engagements de nombreux membres (fermeture, arrêts de certains mécanismes de support…) et les questions posées aux autres membres.

    Afin d’avoir un levier sur la fermeture de capacités excédentaires, le Forum et ses membres passent au crible les soutiens à la création et au maintien de facteurs de production (aides d’état engendrant des éléments de distorsions, la question des entreprises d’état et les biais qu’elle peuvent engendrer, les « outward investment »…).

    Certaines avancées notoires ont été enregistrées pour arriver à un équilibre sur le marché. De nouvelles mesures doivent cependant être prises et d’autres accélérées car la conjoncture mondiale ne pourra jamais rétablir un équilibre sur le marché, vu l’insuffisance de la demande.

    Dernière mise à jour
    18 avril 2019

    Dernières actualités pour ce thème

    1. Entreprises

      Substitution des substances chimiques dangereuses – Etude d’avril 2019

    2. Entreprises

      Réforme du Code des sociétés - Entrée en vigueur le 01.05.2019

    3. Entreprises

      Brochure « Comment s’installer à son compte ? » – Nouvelle édition