La production des radioéléments

Les radioéléments sont utilisés en médecine nucléaire pour le diagnostic et le traitement de diverses pathologies. Cette utilisation est basée sur l’exploitation de leurs caractéristiques radioactives, et donc, seuls certains isotopes méticuleusement choisis pour optimiser le caractère bénéfique de l’exposition du patient à la radioactivité peuvent être utilisés. Citons par exemple le Technétium 99.

Les radioisotopes utilisés en médecine nucléaire ont généralement un temps de vie très court (quelques heures à quelques jours) au cours duquel ils perdent rapidement leur radioactivité, Ceci signifie que chaque minute entre le moment où il est produit au sein d’un réacteur nucléaire et le moment où il est utilisé dans un hôpital compte. Plus le délai est long avant son utilisation et moins le radioélément  est efficace. Sachant que la cible dans laquelle il a été produit doit être retirée du cœur du réacteur en toute sécurité, acheminée à l’endroit où le radioisotope pourra être purifié (sans que ce soit forcément sur le même site nucléaire que celui du réacteur) pour ensuite être intégrée à la molécule porteuse choisie (ainsi, par exemple, quand on utilise les radioéléments pour le diagnostic, on peut l’intégrer sur certaines molécules dont on sait qu’elles vont viser préférentiellement tel ou tel organe afin de cibler le diagnostic) et enfin être acheminé à l’hôpital où il pourra être utilisé, on comprend que l’utilisation de radioéléments dans les hôpitaux et la sécurité de leur approvisionnement puisse être une tâche complexe. D’autant plus que seuls certains réacteurs nucléaires expérimentaux présentent les spécifications techniques nécessaires à la fabrication de radioéléments médicaux.

La Belgique présente la spécificité de bénéficier sur son territoire à la fois d’un réacteur capable de produire des radioéléments, le réacteur expérimental BR2 du SCK•CEN, et de l’Institut National des Radioéléments qui se charge de la purification des radioéléments et de leur intégration aux molécules médicales.

Institut National des Radioéléments

L'Institut National des Radioéléments (IRE) a été créé en 1971 par la scission du département des Radio-isotopes du SCK•CEN. Il a son siège à Fleurus (Hainaut).

L’institut est une fondation d’utilité publique, sous la tutelle du ministre fédéral de l‘Energie.

La mission première de l’IRE est de contribuer à la santé publique et à la protection de l'environnement.

L'IRE est un important producteur mondial de radioéléments utilisés en médecine nucléaire à des fins de diagnostic et de thérapie.

Siège et laboratoire

Zoning Industriel
Avenue de l’Espérance 1
6220 Fleurus
Tél. : 071 82 92 99
Fax : 071 81 38 12
E-mail : generalmail@ire.be

Dernière mise à jour
23 novembre 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Protection des consommateurs
    Energie

    Harmonisation européenne des étiquettes des carburants

  2. Energie

    Projet de plan de développement fédéral 2020-2030 - consultation publique