Monitoring Brexit - août 2019

Monitoring Brexit - août 2019

Éditeur
Regis Massant
Auteur(s)

Banque nationale de Belgique, SPF Economie et Bureau fédéral du Plan

Date de publication

A la suite des résultats du référendum du 23 juin 2016, les Britanniques ont choisi de quitter l’Union européenne. La date butoir de la sortie du Royaume-Uni a été reportée au 31 octobre. Le Brexit ne sera pas sans répercussions économiques même si les effets sont difficiles à chiffrer compte tenu des incertitudes qui entourent encore les modalités concrètes de sortie. à l’approche de l’échéance, il semblerait qu’une sortie sans accord soit de plus en plus probable.

Un Monitoring Brexit, projet commun de la Banque nationale de Belgique, du Bureau fédéral du Plan et du SPF Economie, a été réalisé en vue d’examiner l’impact du Brexit sur les économies des deux pays.

La présente note comporte quatre parties. La première partie présente un état des lieux des négociations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. La deuxième partie reprend les faits saillants issus de l’analyse des évolutions économiques au Royaume-Uni à partir des derniers indicateurs de court terme de nature économique, financière et commerciale ainsi que pour la Belgique principalement au travers des échanges commerciaux et des échanges en valeur ajoutée. La troisième partie met en exergue l’impact économique du Brexit tant pour le Royaume-Uni que pour les pays européens ainsi que l’impact en matière d’emploi pour les principaux secteurs et en matière de tarifs douaniers pour la Belgique dans le cas d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord. Enfin, la dernière partie aborde le Brexit Impact Scan ainsi que le Road Show mis en place pour préparer les entreprises au Brexit.

La présente analyse a été clôturée le 27 août 2019. Une mise à jour du chapitre concernant l’état des lieux des négociations a été réalisée le 5 septembre 2019 pour tenir compte des évènements récents.

Dernière mise à jour
17 septembre 2019