Table of Contents

    En principe, tous les frais à payer au notaire, connus ou estimés, doivent être repris dans  le taux annuel effectif global du crédit , à l’exception des honoraires du notaire.

    Il s’agit par exemple des droits d’enregistrement en cas d’hypothèque.

    Tant que ces frais  ne sont pas connus et ne peuvent donc pas être communiqués au(x) prêteur(s) potentiel(s), éventuellement  jusqu’au moment de la passation de l’acte, le prêteur doit reprendre dans le TAEG un montant estimé maximal tel qu’indiqué sur le site des notaires ( crédit avec hypothèque ou crédit avec mandat hypothécaire).

    Le montant maximal estimé pour la partie « frais administratifs » s’élève à 800 euros et celui des « débours » à 262 euros. Ceux-ci sont ajoutés aux autres frais de notaire sur le site concerné, à l’exception des honoraires qui ne sont pas repris dans le TAEG. La TVA de 21% à reprendre dans le TAEG   est calculée uniquement sur les frais administratifs, les débours et le droit d’écriture.

    Dernière mise à jour
    11 avril 2023

    Dernières actualités pour ce thème