La couverture des dégâts provoqués par des catastrophes naturelles est comprise dans l’assurance contre l’incendie.

La loi précise :

  • les catastrophes naturelles qui sont visées : tremblement de terre, inondation, débordement ou refoulement des égouts publics et glissement ou affaissement de terrain ;

  • ce qui doit au minimum  être indemnisé en vertu de cette assurance. Il s’agit notamment des dégâts occasionnés aux biens assurés ainsi que les frais afférents aux réparations et au logement des habitants touchés ;

  • quels dégâts peuvent être exclus de l’assurance générale contre les catastrophes naturelles et de l’assurance contre les inondations. 

Dans le secteur des assurances, l’intervention pour les catastrophes naturelles n’est pas illimitée, mais le seuil d’indemnisation est fixé par la loi à un niveau qui n’a jamais été atteint en Belgique pour une catastrophe naturelle. En outre, au cas où la limite d’intervention des assureurs est atteinte, le service régional des calamités pour la Wallonie peut encore intervenir.

En cas de catastrophe naturelle, vous devez faire appel à votre assureur incendie car c’est lui qui vous indemnisera. 

Demandez donc conseil et assistance à votre courtier ou agent d’assurance afin de composer votre dossier, principalement afin de fournir la preuve du sinistre. Cela étant, vous êtes tenu de prendre toutes les mesures possibles afin de protéger vos biens.

Enfin, SI vous n’êtes pas assuré contre l’incendie ET qu'au jour de la catastrophe naturelle, vous avez droit au revenu d’intégration sociale ou à une allocation similaire, ALORS vous pouvez demander une attestation au CPAS de votre commune afin d’introduire votre dossier auprès du Fonds régional des Calamités.

Dernière mise à jour
17 juin 2019

Dernières actualités pour ce thème

  1. Services financiers

    Code Annoté du Crédit à la Consommation et du Crédit Hypothécaire