Table of Contents

    Lors de la souscription d’une assurance contre l’incendie, les parties peuvent convenir d’assurer les bris de vitrage. Cependant, cette couverture n'est pas obligatoire. Par conséquent, les parties ne sont pas tenues d'assurer ce risque. C'est pourquoi le texte ci-après reflète ce que le secteur des assurances propose généralement. Afin de savoir si vous êtes assuré contre les bris de vitrage et connaître l’étendue de votre couverture, lisez les termes de votre contrat.

    L’assurance contre les bris de vitrage couvre généralement les bris de vitrage immobilier ou de vitrage faisant intégralement partie de la construction immobilière, à condition que le bris ne soit pas consécutif à la survenance d’un autre évènement assuré. Il s’agit généralement de vitres, mais les coupoles lumineuses et les miroirs peuvent également entrer en ligne de compte dans l’indemnisation.

    L’assureur prendra en charge le remplacement, y compris, parfois, l’apposition d’inscriptions et de décorations ainsi que la réparation des dégâts subis par le support du vitrage (fenêtre, cadre...).

    Attention : il s’agit souvent d’une couverture limitée, pour laquelle l’assureur fixe un seuil d’intervention maximum.

    Lorsqu’un bâtiment présente de très grandes surfaces vitrées, il est primordial de lire attentivement la police d’assurance. En effet, souvent, pour de telles superficies, l’assureur :

    • exclut la couverture ou
    • ne couvre les dégâts que moyennant une surprime.
    Dernière mise à jour
    15 janvier 2018

    Dernières actualités pour ce thème

    1. Services financiers

      Code Annoté du Crédit à la Consommation et du Crédit Hypothécaire