""

Vous trouverez sur cette page des conseils pour bien réagir face à des escrocs qui vous proposent des offres avantageuses et pour apprendre à distinguer les offres fiables des arnaques.

Consultez aussi nos conseils spécifiques par type d’arnaques sur la page Différentes formes d’arnaques.

8 réflexes à adopter pour vous protéger des arnaqueurs

  1. Demandez-vous d’abord s'il est logique qu'une personne inconnue vous promette toutes sortes d’avantages.
  2. Prenez le temps de vérifier les coordonnées de la personne qui vous appelle. Les escrocs utilisent souvent un numéro de boîte postale comme seule adresse de contact ou encore un GSM avec carte prépayée afin de ne pas être identifiés.
  3. Ne communiquez aucune donnée personnelle ou donnée bancaire sans avoir vérifié à qui vous avez affaire.
  4. Ne donnez pas, ne versez pas et ne transférez pas d'argent à un inconnu ou à un intermédiaire financier sans savoir s’il dispose des autorisations nécessaires.
  5. Si on vous recommande la discrétion, n’en faites rien. Au contraire, parlez-en à votre famille et à vos amis et demandez conseil à un spécialiste ou à une personne de confiance.
  6. Utilisez les transactions sécurisées sur les plateformes de petites annonces et refusez d’effectuer les paiements directement au vendeur.
  7. Apprenez à distinguer les offres fiables des tentatives d'arnaque sur internet (voyez ci-dessous)
  8. Suivez nos conseils lorsque vous faites des achats sur le web. Retrouvez-les sur la page Qui vous protège des webshops non sécurisés.

Comment distinguer les offres fiables des tentatives d'arnaque sur internet ?

1. Vérifiez l’identité et les coordonnées du vendeur

  • Recherchez les coordonnées de contact du vendeur ou de l'entreprise. Ces données doivent toujours être présentes sur le site web. Vous les trouverez la plupart du temps dans une rubrique « contact » ou « mentions légales ». Si vous ne trouvez pas ces données, méfiez-vous ! Et si le vendeur propose une adresse e-mail comme unique coordonnée, redoublez de vigilance !
  • Vérifiez que le vendeur (ou l’entreprise) possède un numéro d’entreprise (numéro BCE). Tout vendeur établi en Belgique, doit être inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), la base de données qui centralise les données d’identification des entreprises et de leur(s) unité(s) d’établissement en Belgique.
    • Si le vendeur prétend être un professionnel et n'est pas inscrit à la BCE, méfiez-vous !
    • Si le vendeur est établi dans un pays de l'Union européenne, en Islande, au Liechtenstein ou en Norvège, rendez-vous sur le portail européen e-Justice afin d’y consulter la page Registres du commerce – rechercher une entreprise dans l’UE.
    • Si le vendeur est installé dans un autre pays, consultez les différentes registres du commerce à l’étranger.
  • Vérifiez qui a enregistré le nom de domaine du site web (l’adresse internet du site web) et à quelle date. Pour le savoir, vous pouvez effectuer des recherches sur des moteurs de recherche ou dans différents annuaires qui répertorient les noms de domaines (www.whois.comwww.dns.be ). Si la date d'enregistrement du nom de domaine est récente, et si le site du vendeur apparaît en premier dans les résultats de recherche, la vigilance s’impose ! En effet, il est peu probable qu'un site de vente en ligne créé récemment s’affiche dans les résultats de recherche comme un des sites les plus consultés.
  • Contrôlez la qualité du site internet du vendeur. Si l’aspect global du site web ne paraît pas professionnel, par exemple s'il est rempli de copies de logos de systèmes de paiement connus ou s’il comporte beaucoup de fautes d’orthographe, redoublez de vigilance !
  • Vérifiez les moyens de paiement proposés. Certains moyens de paiement sont plus sûrs que d’autres. Évitez les systèmes de transfert d’argent qui permettent aux escrocs d’opérer dans l’anonymat (Western Union, MoneyGram…).

2. Informez-vous sur la réputation du vendeur

  • Consultez les forums de discussion en ligne afin de recueillir des informations et des avis clients pertinents concernant la fiabilité du vendeur. Vous pouvez retrouver les expériences d’autres consommateurs en associant dans les moteurs de recherche les mots-clés suivants : le nom du site et des mots comme « arnaque », « fraude »… Si vous remarquez qu’un produit n’a quasiment que des avis positifs, ou très similaires, il vaut mieux faire preuve de vigilance, car ils peuvent avoir été falsifiés.

3. Lisez attentivement les conditions générales

  • Avant de passer commande, lisez les conditions générales figurant sur le site de vente, ainsi que toute information disponible concernant le prix, les caractéristiques du produit ou du service et les moyens de livraison.

4. Comparez les prix

  • Contrôlez le prix des produits proposés avec celui des mêmes produits sur d’autres sites de vente en ligne. Il suffit par exemple d’indiquer le produit dans un moteur de recherche pour trouver les prix pratiqués sur d’autres sites. Une offre très attractive peut être le signe d’une arnaque !
  • Si, pour des produits de marque, le prix est nettement plus bas que celui pratiqué par le titulaire de la marque, vérifiez sur le site officiel de la marque que le vendeur en ligne est effectivement un revendeur officiel. Le site officiel de la marque met souvent à disposition un moteur de recherche vous permettant de vérifier si le site sur lequel vous vous apprêtez à commander est un site vendant des produits de contrefaçon.

Vous avez été victime d’un arnaqueur ? Quelles démarches entreprendre ?

Consultez nos conseils sur la manière de réagir si vous vous êtes fait arnaquer sur la page Victime d’une arnaque ? Que pouvez-vous faire ?

Dernière mise à jour
23 novembre 2023

Dernières actualités pour ce thème