Table of Contents

    Après la réservation du voyage à forfait, les augmentations de prix sont uniquement possibles moyennant des conditions très strictes. Votre contrat de voyage doit expressément prévoir les adaptations de prix et les réductions de prix doivent aussi être possibles. Il doit s'agir de frais qui sont décrits dans la loi, comme :

    • un supplément de carburant ;
    • un supplément pour certaines taxes aéroportuaires ;
    • des frais liés au taux de change.

    Si l'augmentation dépasse 8 % du montant du voyage, vous avez le droit d'annuler le voyage sans indemnités de rupture. Dans ce cas, vous pouvez également exiger une indemnisation. Si le seuil des 8 % n'est pas dépassé, vous devez accepter l'augmentation du prix.

    Les conditions doivent également mentionner comment cette adaptation de prix est calculée. Le revendeur ou l'organisateur de voyages doit vous en avertir au moins vingt jours avant la date de départ prévue via un support durable (sur papier ou par courriel) et motiver cette modification.

    Le prix à la réservation est contraignant. S'il s'agit toutefois d'une erreur flagrante (par exemple un prix de 2.000 euros au lieu de 200 euros), il peut être corrigé. Vous avez le droit d'accepter ou de refuser l'offre de voyage au prix adapté.

    Modèle de courrier : Augmentation du prix après la conclusion du contrat de voyage - Modèle général (DOCX, 21.89 Ko)

    Dernière mise à jour
    24 mars 2020