S'accorder sur le prix

Un achat n’existe que lorsqu’il y a paiement d’un prix.

  • Le prix est un élément de négociation important dans le processus d’achat. C’est par ex. le cas lors de l’acquisition d’une nouvelle voiture ou d’une nouvelle cuisine.

Que dois-je savoir sur le prix ? Peut-il être déterminé librement par mon vendeur ?

Ce que vous devez savoir

Le vendeur peut déterminer lui-même ses prix.

  • Généralement, le vendeur n’est pas le seul fournisseur sur le marché, et il adapte ses prix aux circonstances du marché (offre et demande, concurrence...) et à ses propres objectifs commerciaux (prix de revient, obtention d’une part de marché, promotion...).
  • Dans plusieurs secteurs, vous ne pouvez toutefois (presque) pas  négocier le prix et les autres conditions de vente. Dans les contrats dits d’adhésion, les conditions générales de vente et les prix sont, pour l’essentiel, prédéterminés.

La fixation du prix par le vendeur est en principe libre, à l’exception de certains secteurs régulés, notamment :

Prix actuellement régulés

Le prix doit inclure la TVA, certaines taxes et les contributions obligatoires (par ex. Recupel).

Comment faire valoir vos droits ?

Comment le prix doit-il être mentionné ? Le prix doit inclure
* la TVA, 
* certaines taxes,  
* les contributions obligatoires (par ex. Recupel...)
A quoi prêter attention ? Outre le rapport qualité/prix il y a aussi : 
* les conditions de livraison ; 
* les conditions de paiement (e.a. report de paiement) ; 
* le service après vente (par ex. entretien et réparation) ; 
* la garantie ; 
* l'image du produit et de son fournisseur

 

Et si vous n'êtes pas satisfait(e) ?

  Comment faire valoir vos droits ?
Si vous voulez en savoir plus sur vos droits Contactez le Service de Médiation pour le Consommateur
Dernière mise à jour
12 janvier 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Protection des consommateurs

    A qui soumettre mon litige de voyage ?

  2. Protection des consommateurs

    La garantie légale : sachez si vous y avez droit !

  3. Protection des consommateurs

    Utilisation d’un service de paiement - Nouvelles dispositions