Paiements en liquide

Il est possible d’effectuer des paiements en liquide pour construire ou rénover sa maison. Mais soyez attentif si l’entrepreneur exige d’être payé en liquide.

Ne vous laissez jamais impressionner : vous n’êtes pas obligé de payer cash. Les paiements en espèces sont même interdits au-delà de certains montants. Soyez d’autant plus sur vos gardes si, de surcroît, on vous fait miroiter des avantages (réduction sur les matériaux, exécution plus rapide des travaux, etc.) en cas de paiement au grand comptant !

Renseignez-vous davantage sur l'entreprise

Demandez-vous alors pourquoi l’entrepreneur tient tant à être payé en liquide ; le cas échéant, renseignez-vous davantage sur cette entreprise. Rencontre-t-elle des problèmes de liquidités ? Aurait-elle des dettes auprès de créanciers institutionnels : contributions directes ou sécurité sociale ? Voudrait-elle de cette manière tout simplement éluder l’impôt ?

Exigez toujours un reçu

Si vous acceptez de payer au comptant, exigez un reçu. N’acceptez jamais une proposition de paiement en liquide sans obtenir en retour une preuve de votre paiement. Sachez en effet que, vous aussi, vous risquez une pénalité, si le fisc découvre que vous avez accepté de payer au comptant pour, par exemple, contourner le remboursement de la TVA. Vous pourriez, dans ce cas, rencontrer ultérieurement d’autres problèmes si vous n’êtes pas en mesure de prouver le montant que vous avez réellement payé !

La prudence est donc de rigueur !

Dernière mise à jour
5 février 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Protection des consommateurs

    Utilisation d’un service de paiement - Nouvelles dispositions

  2. Protection des consommateurs

    Arnaque au digipass

  3. Protection des consommateurs

    Voyages à forfait : les consommateurs mieux protégés