Vous êtes à la recherche d'un partenaire, d'un ami ou d'une oreille attentive sur internet. Une personne vous contacte. Vous faites davantage connaissance avec cette personne qui fait preuve de beaucoup de sympathie envers vous. Les jours passent et soudain elle vous demande de l’argent pour payer son billet d'avion car elle veut vous rencontrer.

Attention vous pourriez être victime d’une fraude à l’amitié !

Comment procèdent les escrocs dans la fraude à l’amitié ?

La fraude à l'amitié (ou fraude à la rencontre) peut prendre diverses formes, mais le principe reste toujours le même : des escrocs tentent de gagner votre confiance, jouent avec vos émotions et vous prennent par les sentiments pour vous inciter à leur verser de l’argent.

L’escroc recherche souvent ses victimes potentielles sur des sites ou des applications de rencontres comme Tinder par exemple mais il utilise aussi les e-mails, les forums de discussion ou les réseaux sociaux, en particulier Facebook, pour entrer en contact avec vous. La première prise de connaissance se fait même parfois par téléphone.

Il se crée un faux profil. Il peut utiliser un nom fictif ou bien avoir usurpé l’identité d’une personne réelle. Son premier objectif : établir un lien de confiance avec vous.

Souvent, il déclare sa flamme et tente de vous convaincre de le contacter par un autre moyen de communication que celui avec lequel vous vous êtes rencontrés. Il ne tarde pas à demander des cadeaux, des informations personnelles et surtout de l'argent. Il utilise divers prétextes : financer son voyage vers la Belgique pour vous rencontrer, prendre soin de sa famille laissée au pays, couvrir les frais d'hospitalisation d’un de ses enfants, rembourser une dette, payer des frais de scolarité ou de justice, etc. Toutes les raisons sont bonnes pour vous soutirer de l’argent. Et après quelques versements, tout à coup, vous n'avez plus aucune nouvelle.

Comment reconnaître une fraude à l’amitié ?

Si une personne inconnue tente de discuter avec vous sur internet, il peut s'agir d'une fraude à l’amitié. Certains indices doivent vous alerter et vous inciter à redoubler de vigilance.

  • La personne commence souvent par tenter d'établir un lien de confiance avec vous.
  • Elle vous prend par les sentiments et vous demande de l'argent (par exemple pour payer un billet d'avion afin de vous rencontrer ou verser une avance pour les frais médicaux d'un membre malade de sa famille).
  • Lorsque vous essayez de fixer un rendez-vous pour vous rencontrer, elle trouve toujours une excuse pour ne pas venir en Belgique (frais de procédure, membre de la famille malade, problèmes imprévus, etc.).
  • Tous les obstacles qui vous empêchent de vous rencontrer peuvent être résolus avec de l'argent. Cet argent, vous pouvez le verser par virement, chèque, carte de crédit ou transfert de liquidités ou il peut s’agir d'argent virtuel (cryptomonnaie).
  • Faites attention à la façon dont s’exprime la personne. Les escrocs prétendent souvent qu'ils sont belges et que le français ou le néerlandais est leur langue maternelle. Cependant, ils font souvent des fautes de langage.

5 conseils pour vous protéger de la fraude à l’amitié

1. Vérifiez l’authenticité du profil

  • Ne vous fiez pas aveuglément aux (trop) beaux profils des personnes qui vous font des avances sur des sites/applications de rencontres, ou qui cherchent à être votre ami(e) ou à vous suivre sur les réseaux sociaux. Ce sont souvent de faux profils.
  • Demandez des informations à la personne pour savoir à qui vous avez affaire. Importez la photo du profil dans Google images pour voir si elle n’apparaît pas dans d’autres profils. Vérifiez si la personne a un profil sur d'autres réseaux sociaux (Facebook ou LinkedIn). Profil créé récemment, peu d’amis associé au profil, ce sont autant d'indices qui peuvent suggérer qu'il s'agit d'un faux profil.

2. Ne faites pas confiance à n’importe qui

Demandez suffisamment de renseignements à la personne qui vous contacte pour contrôler son contexte de vie. Si elle ne répond pas à de simples questions anodines, comme l’endroit où elle habite ou ce qu'elle fait dans la vie, insistez jusqu’à ce que vous obteniez une réponse. Vous aurez ainsi plus d'éléments pour vérifier que ses affirmations sont vraies. Si elle prétend exercer une fonction ou un emploi important dans une grosse société, vous pouvez le vérifier sur le réseau social professionnel LinkedIn ou sur le site internet de la société en question.

3. Ne communiquez pas d’informations personnelles

Ne vous mettez pas en danger et ne mettez pas votre identité en péril. N’accordez pas trop vite votre confiance et gardez vos informations personnelles pour vous. Et pour s’assurer de qui se cache derrière un profil, rien de tel que de rencontrer physiquement la personne.

4. Faites attention aux histoires à faire pleurer

Ne vous laissez pas attendrir par les histoires dramatiques que la personne vous raconte. Elle va jouer avec vos sentiments pour vous soutirer de l’argent. Demandez-lui pourquoi c’est à vous (qu’elle connaît à peine) qu’elle demande ce soutien financier, et non à un membre de sa famille ou à un ami.

5. Ne versez pas d’argent

Envoyer de l'argent à une personne que vous n'avez encore jamais rencontrée physiquement n'est pas une très bonne idée. Même si elle insiste ou vous promet de vous rembourser, refusez de lui envoyer de l’argent. Car cet argent, vous ne le reverrez plus. Et si vous cédez une fois, d’autres demandes d’argent de plus en plus importantes suivront.

Victime d’une fraude à l’amitié ? Que pouvez-vous faire ?

  • Stoppez immédiatement tout contact. Ne réagissez plus aux messages, e-mails, appels téléphoniques, etc. Toute forme de contact ne vous apportera que des problèmes.
  • Notez toutes les informations dont vous disposez comme le nom du profil, le numéro de téléphone ou le pseudonyme sur le site de rencontres.
  • Parlez-en à votre famille, vos amis et vos connaissances. Il n’y a pas de honte : vous n'êtes pas la seule personne à avoir été arnaquée de cette manière. Discuter peut vous aider, mais peut aussi empêcher d'autres personnes d'être victimes des mêmes pratiques frauduleuses.
  • Portez plainte auprès de la police locale si vous avez communiqué des informations personnelles (adresse, copies de votre carte d'identité ou de votre passeport...). Avec de telles infos, les escrocs peuvent usurper votre identité et piéger d’autres personnes.
  • Si vous avez partagé d'autres informations personnelles, modifiez immédiatement vos mots de passe et code PIN de la carte d’identité.
  • Contactez directement votre banque ou la société émettrice de votre carte de crédit si vous craignez que de l'argent soit prélevé en votre nom.
  • Contactez immédiatement Card Stop (078 170 170) pour bloquer votre carte bancaire si vous avez transmis les coordonnées de votre carte.
  • Restez sur vos gardes : les escrocs pourraient bien essayer de vous piéger une deuxième fois en se faisant passer pour Interpol ou un autre organisme et en vous proposant de vous aider à récupérer l’argent perdu.