Vous surfez sur le web et vous repérez un lien publicitaire qui fait la promotion d’une cryptomonnaie. Vous cliquez dessus pour plus d’infos. Une personne prend contact avec vous par téléphone. Elle se présente comme spécialiste des cryptos dans une grosse société. Elle vous propose d’investir sur une nouvelle cryptomonnaie en promettant que chaque euro investi sera doublé. Pour ce faire, rien de plus simple : il suffit de déposer votre argent sur une plateforme intermédiaire.

Méfiance face à ce type de proposition !

Qu’est-ce que la cryptomonnaie ?

Les cryptomonnaies connaissent un engouement sans précédent. Mais que sont les cryptomonnaies, en fait ? Ce sont des monnaies numériques, entièrement virtuelles, qui se présentent sous la forme de codes cryptographiques (cryptés) qui changent au fil des transactions effectuées avec la monnaie en question. On appelle cela, la « blockchain ».

D'abord utilisées comme un moyen de paiement ou d'échange, les cryptomonnaies sont par la suite devenues des outils de spéculation financière. Et qui dit spéculation, dit possibilité de gagner de l'argent mais aussi d'en perdre. 

Là où cela devient problématique, c’est quand certaines personnes mal intentionnées profitent de la virtualité et des avantages technologiques qu'offrent les cryptomonnaies (facilité de créer une nouvelle cryptomonnaie, anonymat, etc.) à des fins d’escroquerie ou pour couvrir des trafics de drogue, des activités terroristes ou d’autres activités criminelles.

Comment procèdent les escrocs dans les arnaques à la cryptomonnaie ?

La prudence s’impose dès que vous utilisez des cryptomonnaies en ligne, quelle qu’en soit la raison. Voici une liste non exhaustive des arnaques les plus courantes avec des cryptomonnaies.

Les plateformes d’investissement dans les cryptomonnaies

Plusieurs plateformes d’investissement dans les cryptomonnaies ont vu le jour sur internet. Derrière ces plateformes se cachent souvent des escrocs. Ils agissent toujours de la même manière : ils essaient de vous convaincre d’investir sur leur plateforme de trading en vous annonçant des rendements incroyables. Et vous ne devez pas avoir d’expérience dans les placements : ils sont là pour encadrer les débutants comme les investisseurs expérimentés. Vous pouvez faire vos transactions en un clin d’œil et en toute confiance, jusqu’au moment où vous voudrez encaisser vos gains. Là, vous ne pourrez pas récupérer votre argent ni votre supposé bénéfice et vous n’entendrez plus jamais parler de la plateforme sur laquelle vous avez placé votre argent.

Les paiements en ligne avec des cryptomonnaies

Vous souhaitez acheter un produit sur un site de petites annonces ou un webshop. L’annonceur vous demande de payer avec des cryptomonnaies. Il vous propose d’ailleurs un lien pour régler votre achat. Vous ne recevrez jamais le produit acheté et vous ne parviendrez plus à joindre la personne de cette entreprise. Au final, vous aurez perdu votre argent. Sachez qu’avec des cryptomonnaies, vous n’avez jamais la possibilité de récupérer votre argent. Par contre, pour vos achats effectués par carte de crédit, carte bancaire ou par PayPal, vous disposez d’une assurance contre certains risques dont la non-livraison.

Les paris sportifs effectués avec des cryptomonnaies

Vous recevez une invitation à parier sur une rencontre sportive. Vous versez l’argent et vous voyez apparaître votre rendement sur votre compte virtuel... mais vous ne parvenez ensuite jamais à encaisser vos gains. Et impossible de joindre la personne qui vous a envoyé l’invitation. Quelques mois plus tard, vous vous apercevez même que le site web ou la plateforme sur laquelle vous avez investi votre argent n’est temporairement plus disponible et/ou qu’une autre la remplace. En réalité, les gestionnaires de cette plateforme se sont envolés avec votre argent.

La fraude de type wallet

Vous pouvez comparer la fraude de type wallet à celle des factures falsifiées. Vous versez de l’argent sur un site, mais en fait, on vous redirige vers une autre adresse sans que vous vous en rendiez compte, et votre argent disparaît. Parfois, il n’y a qu’une seule petite différence au niveau de la manière dont le lien vers le wallet (portefeuille de cryptomonnaies) est retranscrit. Vous pouvez aussi être confronté à un faux wallet, faux car inexistant.

Mise en garde vis-à-vis de la fraude aux cryptomonnaies

Le cours d’une monnaie virtuelle peut très vite grimper mais aussi chuter de manière spectaculaire. Les escrocs en profitent pour opérer de manière abusive avec les cryptomonnaies parce que les consommateurs ne peuvent pas facilement en contrôler eux-mêmes les cours.

  • Une fois que vous avez investi dans des cryptomonnaies et que vous avez effectué un versement, il ne vous est plus possible de le récupérer. Si votre mise se trouve dans un portefeuille virtuel, vous devez demander l’accord du gestionnaire pour obtenir un remboursement. Il n’est pas certain que vous puissiez l’obtenir effectivement. Tant que l’argent ne se trouve pas à nouveau sur votre compte bancaire, vous n’avez rien gagné.
  • Il arrive que des escrocs vous promettent que vos cryptomonnaies vont doubler de valeur. Ils appellent cela le « flipping scam ». Ne vous laissez pas séduire par ce genre de promesses.
  • L’environnement internet dans lequel les transactions ont lieu comporte des risques : la plateforme ou votre portefeuille virtuel peuvent être piratés et vous pouvez ainsi tout perdre. Vos cryptomonnaies peuvent également être volées si des virus informatiques ou des logiciels malveillants infectent votre ordinateur. Et même en choisissant une plateforme plus grande ou plus connue pour investir, vous pouvez y rencontrer des problèmes. Elles aussi sont exposées aux virus et aux attaques informatiques. De plus, sur ces grandes plateformes, il est souvent très difficile d’atteindre le service clientèle et vous devez attendre longtemps avant d’obtenir une réponse.
  • N’importe qui peut créer une cryptomonnaie. Il existe un risque que quelqu’un le fasse à des fins d’escroquerie ou pour couvrir un trafic de drogue, des activités terroristes ou d’autres activités criminelles. Sachez donc qu’il est possible que vous souteniez ce type d’activités lorsque vous investissez dans des cryptomonnaies.

4 conseils pour vous protéger des fraudes à la cryptomonnaie

1. Cherchez à savoir à qui vous avez affaire

  • Vérifiez toujours l’identité de la personne qui vous contacte. S’il s’agit d’une entreprise belge, elle doit être enregistrée dans la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), la base de données qui centralise les données d’identification des entreprises et de leur(s) unité(s) d’établissement et doit posséder un numéro d'entreprise (numéro BCE). Vous devez pouvoir retrouver ce numéro sur le site web et sur chacune de ses factures (quand il y en a).
  • Si s’agit d’un site web, contrôlez sa date de création et cherchez à savoir qui sont les personnes derrière lui.
  • Introduisez le nom de l’entreprise dans un moteur de recherche pour en savoir plus à son sujet. Il est possible que vous ne retrouviez pas l’entreprise en question car certaines entreprises utilisent des noms différents ou sont connues sous des noms différents selon les pays. Si vous ne trouvez rien, c’est suspect. Mais quoi qu’il en soit, ne prenez pas la première information trouvée pour argent comptant. Recoupez toujours vos sources.
  • Vérifiez la réputation de l’entreprise mais prudence avec les informations que vous trouvez via les moteurs de recherche : parfois les escrocs écrivent eux-mêmes de faux témoignages positifs afin de gagner la confiance des investisseurs.
  • Consultez le site de l’Autorité des services et des marchés financiers (FSMA) pour vérifier si l’entreprise dispose des agréments (autorisations) nécessaires et si elle n’est pas déjà connue pour des arnaques. Vous trouverez aussi sur ce site web des avertissements concernant diverses sociétés qui agissent de manière irrégulière en Belgique. Mais attention : ce n’est pas parce qu’une plateforme n’est pas mentionnée sur ce site qu’elle n’est pas frauduleuse. En effet, les escrocs agissent vite : ils peuvent très rapidement créer de nouvelles plateformes qui, forcément, n’ont pas encore pu être détectées comme frauduleuses par la FSMA.
  • N’acceptez aucune offre si vous ne trouvez pas d’informations claires. N’importe qui peut créer une cryptomonnaie, le risque ne peut donc jamais être écarté qu’elle serve à couvrir des arnaques, un trafic de drogues ou d’autres activités criminelles.

2. Ne communiquez jamais vos données à caractère personnel

  • Les escrocs demandent souvent une copie de votre carte d’identité, une photo ou une preuve de votre domicile, votre numéro de compte bancaire ou de carte de crédit. Parfois, ils prétendent même qu’il s’agit d’une obligation légale. N’accédez en aucun cas à ces demandes.

3. Exigez des informations claires et précises sur le produit proposé

  • Exigez des informations claires et précises de la part de la personne qui vous contacte. Si vous ne comprenez pas parfaitement ce que l’offre comporte et les conditions qui s’appliquent à la revente du produit, mieux vaut oublier cette transaction.
  • Prenez votre temps pour réfléchir avant d’accepter une offre. Ne cédez pas sous la pression de ces vendeurs intrusifs qui insistent sur la nécessité de souscrire rapidement à l’offre et vous harcèlent à cette fin.

4. Méfiez-vous des promesses de gains extraordinaires

  • Quand un rendement semble trop beau pour être vrai, c’est souvent qu’il ne l’est pas. Aucun bénéfice n’est jamais garanti.

Que faire si vous êtes victime de fraude à la cryptomonnaie ?

Si vous avez investi dans des cryptomonnaies et que vous ne parvenez pas à vous faire payer, voici ce que vous pouvez faire.

  • Essayez d’entrer en contact avec la plateforme et demandez des explications. Restez toutefois très critique vis-à-vis de ce qu’on vous raconte. Les escrocs ont la parole facile et peuvent vous embrouiller avec des informations techniques complexes (mais aussi mensongères).
  • Ne payez plus rien, même si l’entreprise vous réclame un versement supplémentaire et/ou le paiement d'une taxe comme condition pour le paiement de vos bénéfices. Ces exigences supplémentaires sont souvent le signe qu'il s'agit d'une arnaque, elles n’ont pour seul but que de vous faire perdre encore plus d’argent.
  • Déposez immédiatement plainte à la police locale.
  • Contactez le plus rapidement possible votre banque et les autres banques concernées.
  • Si vous avez communiqué votre numéro de carte, appelez Card Stop (078 170 170) pour la faire bloquer.
  • Signalez l’escroquerie sur le Point de contact du SPF Economie.
    Indiquez comme plaignant « un particulier » et comme partie adverse « une entreprise ». Sélectionnez le thème Services financiers (crédits, comptes de paiement et investissements), ensuite le scénario Crypto-monnaie. Vous recevrez un avis et des informations sur les démarches à entreprendre ainsi que les coordonnées des personnes pouvant vous aider.
  • Restez sur vos gardes : des escrocs pourraient à nouveau vous contacter en prétendant pouvoir vous aider à récupérer votre investissement en vous proposant les services d’un (faux) avocat.