Table of Contents

    L’Union européenne (UE) et le Mexique ont conclu un « accord de principe » sur les principaux aspects commerciaux d’un nouvel accord d’association. Celui-ci remplacera le précédent accord d’association UE-Mexique conclu en 2000.

    Ce nouvel accord élimine les droits de douane élevés imposés par le Mexique sur les produits alimentaires et les boissons provenant de l’UE et permet aux entreprises de l’UE de vendre davantage de services au Mexique. Les deux parties s’engagent également à protéger les droits des travailleurs et l’environnement.

    L’accord de libre-échange contient des dispositions en ce qui concerne :

    • le commerce des biens,
    • les échanges de services,
    • les investissements,
    • les marchés publics,
    • la propriété intellectuelle,
    • les échanges numériques,
    • la protection de l’environnement et du travail,
    • les PME,
    • la lutte contre la corruption.

    Quelques détails techniques doivent encore être réglés avant que l’accord ne puisse être signé comme par exemple la confirmation que le Mexique s’engage à donner accès aux marchés publics au niveau sous-fédéral. Une fois cette étape finalisée, le texte devra encore subir une vérification juridique et être traduit dans toutes les langues officielles de l’UE avant d’être transmis pour approbation aux Etats membres et au Parlement européen. L’accord n’entrera en vigueur qu’après l'achèvement des procédures de ratification respectives par les deux partenaires commerciaux.

    Le texte de l’accord de principe ainsi que d’autres informations intéressantes sont disponibles sur le site internet de la DG Commerce de la Commission européenne.

    Dernière mise à jour
    16 juillet 2019