Secteurs belges des télécommunications et de la télévision

Le secteur des télécommunications

Chiffre d’affaires, valeur ajoutée, emploi

En 2016, le chiffre d’affaires du secteur des télécommunications s’élevait à 11,9 milliards d’euros et la valeur ajoutée nette atteignait 5,6 milliards d’euros.

L’emploi exprimé en nombre de postes de travail s’élevait à 20.711 en 2017, contre 21.657 en 2013. La diminution constante des effectifs dans le secteur des télécommunications reflète la consolidation de la branche depuis plusieurs années (3.769 entreprises en 2016, contre 6.232 en 2013).

Parts de marché dans le secteur des télécommunications

La part de marché de l’opérateur historique dans la large bande fixe était de 46 % en juillet 2017 en Belgique. La part de marché de l’opérateur principal dans la téléphonie fixe se situait en 2017 dans une fourchette comprise entre 50 et 60 % (en % du total des abonnements à la téléphonie fixe). Proximus domine largement le marché de la téléphonie mobile puisque sa part était environ de 40 % (exprimé en % de cartes SIM actives) en 2017.

Plus d’information

Le secteur de la télévision en Belgique

La plupart des ménages reçoivent la TV numérique par le câble. Fin 2017, le câble représente une part de 63 % du marché de la TV numérique, le DSL représente les 36 % restants (source : IBPT).

L’on note une légère baisse des raccordements TV classiques en 2017. La perte d’importance de la TV classique ne s’accompagne toutefois pas d’une baisse du nombre de ménages possédant la TV. Globalement, 60.132 ménages avec TV viennent s’ajouter, pour un total de 4 298 955. La croissance est entièrement imputable à la TV achetée dans le cadre d’une offre groupée : +6,3 % (pour un total de 3.036.739). La TV vendue séparément est toutefois en recul : - 8,6 % (pour un total de 1.262.216)  (source : IBPT).

Parallèlement à la tendance à la hausse du nombre de ménages avec TV, le volume total des raccordements TV (hors satellite) continue également de croître légèrement : +0,1 % pour un total de 4,466 millions. 92 % de ces raccordements sont numériques (source : IBPT).

En 2017, le marché de la télévision belge a généré un peu moins de 1,2 milliard d’euros en revenus de détail liés aux abonnements TV (soit une hausse des revenus TV de 4,1 %). Les abonnés à la télévision numérique continuent de dépenser plus, en moyenne 23,02 euros par mois en 2017, soit 1,9 % de plus qu’en 2016 (source : IBPT).

Après le feu vert de la Commission européenne, la Conférence des régulateurs des communications électroniques (CRC), qui réunit le Vlaamse Regulator voor de Media, le Conseil supérieur de l’Audiovisuel, le Medienrat et l’IBPT, a ouvert la voie vers plus de concurrence sur les marchés de l’internet haut débit et de la radiodiffusion. Des mesures telles que la poursuite de l’ouverture de tous les réseaux (y compris la fibre optique), une baisse des tarifs de gros, de nouvelles conditions d’accès (p.ex. un accès « internet only »), et une incitation à l’investissement dans les zones blanches doivent aviver encore davantage la concurrence sur ces marchés (source : IBPT-CRC, communiqué de presse, 29 juin 2018).

Dernière mise à jour
3 octobre 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. On-line

    Baromètre de la société de l’information 2018 : la fracture numérique passe pour la première fois sous le seuil de 10 %

  2. On-line

    Testez vos compétences numériques en jouant au Digital Duel !