Accès internet rapide et ultra-rapide

La connectivité internet à grande vitesse a un impact déterminant sur l’économie numérique : sans elle, des services essentiels tels que le cloud computing, la télémédecine (ou e-Health), les smart cities (ou villes intelligentes), les services audiovisuels et les avantages qu’ils procurent ne pourront pas se développer pleinement. Il revient donc aux pouvoirs publics belges d’élaborer une politique globale en matière de haut débit rapide (≥ 30 Mbps) et haut débit ultra-rapide (≥ 100 Mbps) et de stimuler le déploiement et l’adoption de réseaux d’accès de nouvelle génération dans toute la Belgique, permettant ainsi des connexions internet de plus de 100 Mbps d’ici 2020.

Dans son Agenda numérique pour l’Europe, la Commission européenne a formulé pour tous les Etats membres des objectifs précis quant à la disponibilité des TIC et de l’internet :

  • D’ici 2013, tous les Européens doivent disposer d’une connexion internet à haut débit de base.
  • D’ici 2015, la fracture numérique doit s’être réduite de moitié. La part de la population qui n’a jamais utilisé internet ne peut plus dépasser 15 %. 75 % des Européens doivent employer internet régulièrement et pour les couches défavorisées, ce pourcentage devrait s’élever à 60 %.
  • D’ici 2020, tous les ménages européens doivent avoir accès à des débits de plus de 30 Mbps et au moins 50 % d’entre eux doivent avoir une connexion internet supérieure à 100 Mbps.

La Belgique dispose d’excellentes infrastructures de réseaux internet. La couverture de la large bande exprimée en pourcentage de la population totale atteint quasiment 100 % pour la large bande fixe (DSL & câble). En juillet 2017, 93 % des abonnements internet fixe à large bande dans notre pays offrent un débit d’au moins 30 Mbps. En juillet 2017, le taux de pénétration du haut débit ultra-rapide (au moins 100 Mbps) était de 19,8 % de la population en Belgique, ce qui classe notre pays en deuxième position de l’UE.

Si les technologies fixes sont très largement déployées, les réseaux mobiles accusent quant à eux un retard notable : en juin 2017, la Belgique a un taux de pénétration du haut débit mobile de 72,6 abonnements par 100 habitants, contre 90,2 en moyenne au niveau européen. De son côté, la technologie de type 4G (LTE) continue à se développer en Belgique avec une couverture de 99,99 % en juin 2017.

Le ministre de l’Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste a lancé le 10 juin 2015 son « Plan pour un internet à très haut débit en Belgique 2015-2020 ». Au travers de 17 mesures concrètes réparties en quatre lignes d’action thématiques, ce plan permettra de booster le déploiement de l’internet à très haut débit en Belgique.

Dernière mise à jour
2 octobre 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. On-line

    Baromètre de la société de l’information 2018 : la fracture numérique passe pour la première fois sous le seuil de 10 %