Table of Contents

    Les chiffres repris ci-après proviennent du volet « Administration en ligne » de l’enquête « Utilisation des TIC par les ménages et les individus » menée en 2021 sous l’égide d’Eurostat par les instituts nationaux de statistique de l’UE. La Direction générale Statistique - Statistics Belgium a mené l’enquête pour la Belgique.

    Interaction avec les autorités publiques via internet

    En 2021, 69,62 % des citoyens belges ont utilisé l'internet pour interagir avec le gouvernement. La Belgique se situe bien au-dessus de la moyenne de l'UE, mais reste en retrait par rapport aux Pays-Bas (87,27 %), à la France (80,66 %) et au Luxembourg (78,20 %). 58,55 % des citoyens belges utilisent l'internet pour obtenir des informations sur les sites web gouvernementaux, 50,74 % pour télécharger des formulaires officiels et 51,36 % pour remplir et soumettre des formulaires.

    L’activité la plus prisée par les internautes européens et belges porte sur la prise de contact avec les pouvoirs publics : elle est exercée par 74,36 % des internautes en Belgique (75,99 % pour les hommes et 72,76 % pour les femmes). L’obtention d’informations à partir des sites web publics constitue la seconde activité la plus plébiscitée par les internautes dans notre pays. La répartition par genre est davantage équilibrée entre hommes et femmes au sein de l’UE27 qu’en Belgique où les écarts sont davantage marqués à l’avantage des hommes.

    Raisons de ne pas remplir et envoyer des formulaires par internet à l’administration

    En Belgique, 62,4 % des individus ont utilisé internet pour renvoyer des formulaires remplis aux pouvoirs publics en 2021. La moyenne de l’UE 27 s’établit à 72,1 % Lorsque l’on compare avec nos pays voisins, nous devançons l’Allemagne (55,6 %) mais sommes très loin derrière les Pays-Bas (94,6 %), la France (81,3 %) et le Luxembourg (72,1 %).

    Les raisons pour lesquelles les citoyens ne renvoient pas des formulaires remplis par internet aux administrations peuvent être diverses. Les citoyens résidant en Belgique avancent le plus souvent quatre motifs :

    1. 18 % indiquent qu’ils préfèrent se rendre sur place ;
    2. 16 % indiquent ne pas disposer des compétences ou les connaissances nécessaires;
    3. 15 % indiquent qu’une autre personne a rempli et envoyé les formulaires en ligne ;
    4. 15 % ont une plus grande confiance dans l’envoi papier ;
    5. 8 % s’inquiètent de la protection et de la sécurité des données personnelles.

    Si nous examinons les réponses par sexe par rapport aux motifs les plus fréquemment mentionnés, les femmes sont légèrement plus susceptibles de manquer de compétences ou de connaissances en  2021 (16 % contre 15 % pour les hommes), tandis que les hommes sont moins susceptibles de vouloir envoyer des formulaires par voie numérique parce qu'ils sont préoccupés par la protection et la sécurité des données (9% contre 8% pour les femmes).

    Dernière mise à jour
    15 janvier 2024