Les TIC en Belgique

Le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), en anglais « Information and Communication Technologies » (ICT), constitue l’un des principaux secteurs innovants de l’économie de la connaissance. Ceci résulte du degré élevé de dynamisme de ce secteur et du rôle que celui-ci joue dans la transformation des autres secteurs d’activité. L’économie numérique constitue un des axes majeurs de la stratégie Europe 2020, mise en œuvre dans la Stratégie numérique pour l'Europe de la Commission européenne, publiée en août 2010, mais aussi de la Stratégie pour le marché unique européen, en anglais « Digital Single Market Strategy for Europe » (DSM) publiée en mai 2015.

Définition

Sur la base de la définition de l’OCDE, le secteur TIC regroupe différentes branches de l’économie :

  • la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques ;
  • le commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication ;
  • l’édition de logiciels ;
  • les télécommunications ;
  • la programmation, le conseil et autres activités informatiques ;
  • le traitement de données, l’hébergement et activités connexes, les portails internet ;
  • la réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication.

L’évolution récente du marché TIC est caractérisée par le développement des services liés à internet, notamment le recours au cloud computing. Celui-ci permet la mise en œuvre d’applications utilisant ou combinant les données ou fonctionnalités de plusieurs sources pour créer un nouveau service. Parallèlement, on observe une convergence des contenus et services numériques, rendus accessibles partout sur n’importe quel appareil.

Le développement des TIC en Belgique

Le chiffre d’affaires du secteur TIC s’élevait à 35,2 milliards d’euros en 2017. Celui-ci a connu une croissance de 29 % entre 2013 et 2017. 68,8 % du chiffre d’affaires global du secteur TIC est généré par les branches « Télécommunications » et « Programmation, conseil et autres activités informatiques ». La valeur ajoutée nette du secteur TIC a atteint près  de 15,3 milliards d’euros en 2017, en hausse de 20 % par rapport à 2013. Plus de 77 % de la valeur ajoutée du secteur TIC est générée par les branches « Télécommunications » et « Programmation, conseil et autres activités informatiques ».

Le secteur TIC comptait plus de 40.300 entreprises en 2017. En Belgique, 94,5 % des entreprises actives dans le secteur TIC relèvent des branches d’activité de services. Les entreprises relevant des activités commerciales représentent 4,4 % du secteur tandis que l’industrie manufacturière ne regroupe que 1,1 % de l’ensemble des entreprises. Au sein des branches de services, la branche « Programmation, conseil et autres activités informatiques » domine très largement avec plus de 72 % des effectifs d’entreprises en 2017. Les entreprises de télécommunications constituent le deuxième plus gros contingent du secteur.

Tant pour la valeur ajoutée que pour le chiffre d’affaires, les branches des services sont de très loin les principales contributrices au secteur TIC en Belgique avec respectivement 91,48 % et 92,55 %. Les branches industrielles des TIC contribuent respectivement à 7,45 % du chiffre d’affaires et 8,51 % de la valeur ajoutée globaux du secteur. Le nombre de travailleurs occupés dans le secteur TIC en Belgique s’établit à 106.657 unités en 2018, en hausse de 3,8 % par rapport à 2017. Entre 2014 et 2018, le nombre de travailleurs occupés a connu une croissance de 14,2 %, principalement sous l’impulsion des branches « Traitement de données, hébergement et activités connexes ; portails internet » (+43,6 %) et « Programmation, conseil et autres activités informatiques » (+33,4 %).

En outre, la Belgique dispose d’excellentes infrastructures de réseaux. La couverture en large bande est excellente, le nombre d’internautes est plutôt important (87,3 % des ménages en 2018) et le nombre d’entreprises connectées à la toile est très élevé (99,4 % en 2018).

La couverture de la large bande fixe (en % de la population) sur le territoire belge est de quasiment 100 % (99,93 % en 2018). En ce qui concerne le très haut débit fixe (30 Mbps ou plus) celle-ci s’élevait à 98,99 % (juin 2018) : cela positionne notre pays à la troisième place du classement de l’UE 28. Quant à l’internet mobile à haut débit, le taux de couverture en % des ménages (moyenne des opérateurs), en juin 2018, était de 99,63 % pour la 4G.

En juillet 2018, 95 % des abonnements internet fixe à haut débit offraient un débit supérieur ou égal à 30 Mbps soit le meilleur score de tous les pays de l’UE.

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez obtenir plus de chiffres sur les TIC en Belgique, veuillez consulter le Baromètre de la société de l'information 2019.

Dernière mise à jour
4 décembre 2019