Table of Contents

    Quelles sont les principales caractéristiques des messages ?

    Cette forme de fraude est aussi appelée « fraude 419 » en référence à l'article du Code pénal nigérian qui la condamne. Bien qu'il s'agisse de l'une des formes d'escroquerie par courrier électronique les plus anciennes, elle reste fort répandue. Il en existerait quelque 150 variantes.

    Les messages ont de nombreux points en commun.

    • Les auteurs se présentent toujours à l'identique (l'ex-compagnon de, le fils de, le colonel de, le frère de, etc. une personne soi-disant particulièrement fortunée et venant tout juste de décéder, de disparaître ou d’être emprisonnée).
    • Les personnes qui vous contactent, sont toutes en possession d'une importante somme d'argent (ou des diamants, ou de l'or, etc.) qui est stockée quelque part et qui n'attend que vous pour effectuer un transfert de fonds ou le déblocage du « trésor ».
    • Ils vous demandent votre aide et vous promettent de vous rétribuer largement pour ce service rendu.

    Et pourtant, ils ont tous le même but : vous extorquer de l'argent !

    Si vous réagissez au message, vous recevez rapidement tous les détails de l'affaire et une sollicitation à vous engager un peu plus loin. Attention cependant : plus vous rentrerez dans le jeu, plus il vous sera difficile d'en sortir et une fois « attrapé(e) », vous risquez particulièrement gros.

    Vous serez invité(e) à ouvrir un compte dans une banque étrangère, voire dans votre pays, qu'il conviendra ensuite d'approvisionner d'une somme importante. Vous devrez aussi probablement avancer de gros montants pour couvrir les honoraires d'avocat, droits de transaction, taxes ou pots-de-vin, pour surmonter tous les obstacles qui se dressent entre vous et l'énorme somme qui vous a été promise.

    Le compte que vous aurez ouvert, pourra servir à blanchir de l'argent, émettre de faux chèques ou réaliser de faux virements. Bref, vous risquez également des poursuites pour complicité à une opération de blanchiment.

    Bien entendu, vous n'entendrez plus jamais parler des expéditeurs une fois le compte bancaire ouvert.

    Vous trouverez ci-dessous d'autres types, sans que cette liste soit exhaustive.

    Fausses loteries

    Vous recevez un message qui indique que vous avez gagné une grosse somme d'argent dans le cadre d'une loterie internationale. Pour récupérer vos gains, vous êtes invité(e) à communiquer un numéro de compte à la personne renseignée dans le courrier électronique. Il arrive parfois qu'un numéro de téléphone soit stipulé, et qu'une personne à l'autre bout du fil vous confirme le contenu de l'e-mail !

    Dans tous les cas, on vous informe que vous devez payer des frais administratifs et/ou des taxes pour récupérer vos gains.

    Une autre variante de cette méthode d'escroquerie est la suivante : Félicitations ! Vous avez gagné ! Votre adresse a été sélectionnée pour participer à un concours ! Appelez vite le 0909 99 XXX pour tenter de remporter un lot d'une valeur comprise entre 25 et 400 euros.

    Dans l'espoir d'avoir remporté quelque chose – sait-on jamais –, vous appelez le numéro. Vous ne gagnez « malheureusement » rien... mais l'appel vous est facturé au prix fort. Il s'agit tout simplement d'une escroquerie opérée via un numéro surtaxé.

    Demandes détournées de dons

    Ces messages font souvent leur apparition dans les semaines qui suivent de grandes catastrophes ou autres événements tragiques. Toutefois, l'argent n'est pas versé sur le compte de la véritable ONG renseignée, mais bien sur celui d'organisations malhonnêtes.

    Fraude à l'amitié

    Internet est souvent utilisé pour chercher à faire de nouvelles rencontres, ou simplement trouver quelqu'un à qui parler.

    Attention cependant à ne pas faire preuve d'une confiance exagérée. Rappelez-vous : ce qui est trop beau pour être vrai ne l'est sans doute pas.

    Comment réagir au mieux ?

    Restez vigilant(e) et ne tombez pas dans le piège.

    • Ne répondez surtout jamais à de tels e-mails, particulièrement faciles à identifier, et supprimez-les directement.
    • Ne versez jamais le moindre centime : vous n'en reverrez jamais la couleur.

    Vous êtes quand même tombé(e) dans le piège ?

    Prenez immédiatement contact avec votre bureau de police local. Le cas échéant, votre plainte sera transférée à une Regional Computer Crime Unit (RCCU) ou à la Federal Computer Crime Unit) (FCCU).

    Besoin d'informations complémentaires ?

    Consultez le site tropbeaupouretrevrai.

    Dernière mise à jour
    6 septembre 2019