Commerce électronique

Le développement du commerce électronique qui permet aux consommateurs et aux entreprises d’échanger des biens et des services en ligne a profondément modifié les pratiques commerciales. Cette technologie ouvre de nouvelles perspectives pour les entreprises et les consommateurs : accessibilité à une gamme de produits plus large, concurrence accrue et offre de services en ligne.

Pour la troisième année consécutive, la part du chiffre d’affaires provenant du commerce électronique des entreprises (établies en Belgique occupant au moins 10 salariés) a dépassé la barre des 30 % pour se situer à 32,6 % en 2019 (contre 32,5 % en 2018). 54 % du chiffre d’affaires provenant du commerce électronique sont générés par les transactions de type EDI (Electronic Data Interchange) tandis que 46 % sont générés par des ventes via un site web classique.

En Belgique, 20 % du chiffre d’affaires réalisé via un site web provient des ventes d’entreprise à consommateur (B2C), le solde (80 %) provient des ventes d’entreprise à entreprise et aux autorités publiques (B2BG).

Source : Enquête Utilisation des TIC et de l’e-commerce dans les entreprises (2019), SPF Economie - DG Statistique - Statistics Belgium.

72 % des internautes (individus de 16 à 74 ans ayant utilisé internet au cours des 12 derniers mois) établis en Belgique ont commandé des biens et/ou services sur internet en 2019.

Source : Enquête TIC ménages et individus (2019), SPF Economie - DG Statistique - Statistics Belgium.

Dernière mise à jour
31 mars 2021