Digital Belgium : l'agenda numérique pour la Belgique

En avril 2015, le ministre de l'Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste a présenté le plan d’action « Digital Belgium » qui est disponible sur le site www.digitalbelgium.be.

"Digital Belgium" est le plan d’action qui ébauche la vision numérique à long terme de notre pays et la décline en objectifs clairs dans le but d’améliorer la position de la Belgique dans le domaine du numérique.

Digital Belgium est basé sur 5 piliers :

  • économie numérique ;

  • infrastructures numériques ;

  • compétences et emplois numériques ;

  • confiance dans le numérique et sécurité numérique ;

  • pouvoirs publics numériques.

À l’aide d’une stratégie bien affûtée et d’un effort soutenu, notre pays doit pouvoir atteindre, pour l’horizon 2020 :

  • le top 3 du numérique dans le classement Digital Economy and Society Index (l’indice européen relatif à l'économie et à la société numériques),

  • 1.000 nouvelles start-ups devraient voir le jour,

  • la révolution numérique devrait créer 50.000 nouveaux emplois dans tout un éventail de secteurs.

Historique

Dans le cadre de la stratégie numérique européenne, la Belgique avait adopté en 2013 un plan d’action numérique intitulé «Un Agenda numérique pour la Belgique».

Ce plan était le résultat d’une fructueuse collaboration entre de nombreux acteurs institutionnels belges.

Sous l’impulsion du SPF Economie, une première ébauche a été soumise au régulateur sectoriel, l’Institut belge des services postaux et des télécommunications, ainsi qu’à Fedict, le département fédéral en charge de l’e-government. Les mesures envisagées impliquent de nombreuses compétences relevant des entités fédérées. Ces dernières ont donc été consultées au sein du Comité de pilotage national du suivi et de l’exécution de l’Agenda numérique européen, créé en 2011.

Des représentants de la secrétaire d’Etat à l'Asile et la Migration, à l'Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, ainsi que du secrétaire d’Etat à la Fonction publique et à la Modernisation des Services publics siègent également au sein du Comité de pilotage. Les contributions de l’ensemble des membres ont donc permis d’enrichir ce projet et de lui donner un caractère national.

L’Agenda numérique pour la Belgique a été adopté le 6 novembre 2013 par le Comité de concertation et a reçu l’aval de l’ensemble des autorités publiques nationales.

Afin d’impliquer également le secteur privé, le ministre de l’Economie de l'époque avait soumis le 18 décembre 2013 ce document pour avis au Comité consultatif pour les télécommunications (CCT), l’organe consultatif de référence en la matière. Le Comité a remis un avis le 24 février 2014.

Une version révisée, intégrant la plupart des remarques du CCT et quelques changements factuels, a été rédigée. 

Dernière mise à jour
20 mars 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. On-line

    Digital Duel : quel est votre âge numérique ?