Table of Contents

    Les PME sont gérées, selon leur situation juridique par une ou plusieurs personnes dont le genre peut être connu à partir des données référencées dans le répertoire des entreprises de Statbel.

    Les PME sont ici réparties de la manière suivante :

    • si l’unique dirigeant de l’entreprise ou tous les administrateurs d’une société sont des hommes, la PME est classée comme ayant des administrateurs masculins ;
    • si l’unique dirigeante de l’entreprise ou tous les administrateurs d’une société sont des femmes, la PME est classée comme ayant des administrateurs féminins ;
    • si la société a un conseil d’administration composé d’hommes et de femmes, la PME est classée comme ayant des administrateurs mixtes ;
    • dans les situations où le genre des dirigeants n’est pas déterminable, lors de la désignation par exemple d’un liquidateur ou d’un curateur, la PME est classée comme ayant des administrateurs dont le genre n’est pas déterminable.

    Ventilation selon le genre des administrateurs

    La majorité des PME actives en Belgique sont principalement dirigées par des hommes (656.625 ; 62,6 % au 31 décembre 2020). 232.294 PME sont principalement dirigées par des femmes, 22,1 %. La mixité hommes-femmes dans les conseils d’administration ne se retrouve que dans 118.036 PME (11,3 %) et la situation où le genre des administrateurs est non déterminable dans 42.208 PME  (4 %).

    Féminisation de la gouvernance des PME

    La gouvernance des PME belges se féminise graduellement. Le nombre de PME actives qui sont dirigées par des femmes a augmenté plus vite sur la période 2010-2020 (+4,4 % annuellement) que celui des PME dirigées par des hommes (+2,8 % annuellement). Cette tendance s’est même accélérée au cours des cinq dernières années (2015-2020) avec un taux d’accroissement annuel de +5,3 % pour des PME dirigées par des femmes contre +3,5 % pour les PME dirigées par des hommes. La diminution du nombre de PME où le genre des administrateurs est non déterminable sur la période 2010-2020 (-1 % annuellement) correspond à une amélioration de la qualité de la statistique sur la gouvernance des PME selon le genre.

    Répartition selon la forme juridique

    Les PME ayant la personne physique comme forme juridique sont majoritairement dirigées par des hommes (310.096 ; 64,3 % au 31 décembre 2020), il en est de même pour les PME qui sont des SRL ou SPRL (262.223 ; 70,3 % au 31 décembre 2020). Pour les autres formes juridiques, la part des PME qui sont dirigées par des hommes passe en dessous des 50 % (84.306 ; 43,5 % au 31 décembre 2020) du fait de la présence importante de PME qui sont dirigées conjointement par des hommes et des femmes (59.618 ; 30,7 % au 31 décembre 2020).

    La répartition en fonction du genre des administrateurs met en exergue la prédominance du statut d’indépendant personne physique pour les entrepreneuses, soit 168.009 indépendantes ou 72,3 % de la catégorie « Administrateur(s) féminin(s) » au 31 décembre 2020. Pour les PME dirigées par des hommes, la proportion de personnes physiques est inférieure à 50 % (310.096 ; 47,2 % au 31 décembre 2020). Pour les PME dirigées conjointement par des hommes et des femmes, les SRL (ou SPRL) et les autres formes juridiques sont de proportions équivalentes (proches de 50 %).

    Répartition selon les secteurs d’activité NACE

    Les PME dirigées principalement par des femmes se concentrent dans trois secteurs :

    • les activités spécialisées, scientifiques et techniques (22,4 %)
    • les autres activités de services (20,3 %)
    • le commerce (16,8 %).

    Ces trois secteurs représentent 59,5 % du total.

    Une analyse de la répartition des administrateurs au sein des autres secteurs montre que les administrateurs féminins sont principalement présents dans le secteur des autres activités de services (66,9 %). A contrario, les hommes dirigent plus de 75 % des PME dans les secteurs de la construction (84,9 %) et des TIC (Information et communication, 79 %).

    Dernière mise à jour
    9 mai 2022