Table of Contents

    Une entreprise est considérée comme étant en faillite lorsqu’elle a cessé ses paiements de manière persistante et qu’elle a perdu la confiance de ses créanciers (ébranlement de crédit). Une société dissoute peut être déclarée en faillite jusqu’à 6 mois après la clôture de la liquidation.

    En 2020, 7.203 entreprises assujetties à la TVA ont fait faillite, provoquant la perte de 17.882 emplois.

    Une attention spécifique aux entreprises occupant moins de 250 travailleurs, ce qui correspond au seuil usuellement fixé pour circonscrire les petites et moyennes entreprises, révèle la défaillance de 7.197 assujettis TVA, provoquant la perte de 14.085 emplois.

    Avec un différentiel de seulement 6 unités par rapport au dénombrement total, cette catégorie d’entreprises représente quasiment l’intégralité des faillites enregistrées en Belgique (99,9 %). On épinglera le contraste entre cet indicateur et les pertes d’emplois qui s’élèvent, en valeur relative, à seulement 78,8 % du total pour l’année 2020, soit un écart 3.797 postes.

    L’année 2020 est exceptionnelle à plus d’un titre et s’illustre par le plus faible contingent d’entreprises faisant aveu de faillite de ces dix dernières années. Ce reflux s’explique notamment par les mesures de sauvegarde prises à l’égard des entreprises dans le cadre de la crise sanitaire. On distingue plus spécifiquement :

    • le moratoire sur les faillites,
    • le fonctionnement à capacité réduite des tribunaux de l’entreprise et greffes,
    • les mesures fédérales, régionales et locales de soutien aux entreprises, etc.

    La présente rubrique offre deux approches distinctes mais complémentaires :

    • Une analyse de la répartition des faillites et pertes d’emplois : plusieurs ventilations sont utilisées pour illustrer l’évolution des faillites PME et de pertes d’emplois qui en découlent, ainsi que leur part relative dans la totalité de la population étudiée. La classe de taille de l’entreprise (micro-, petite ou moyenne entreprise), son secteur d’activité, la région géographique où elle est implantée, le genre (homme/femme) de son/ses administrateur(s), sa forme juridique ainsi que sa durée de vie sont autant de critères abordés dans cette analyse.
    • Une mise en perspective temporelle : la page « Évolution des faillites et pertes d’emplois » présente une mise en perspective temporelle qui permet d’identifier des tendances haussières et baissières selon des chronologies annuelles et mensuelles.
    Dernière mise à jour
    24 juin 2021