« Nous nous engageons à respecter l’environnement », « Matériau 100 % recyclé », « Un produit acheté, un arbre planté »… Les allégations environnementales sont devenues un puissant outil de marketing. Un nombre croissant d’entreprises utilisent des messages de communication axés sur une ou plusieurs caractéristiques environnementales de ses produits (biens ou services) en vue de convaincre le consommateur d’acheter un bien ou un service plutôt qu’un autre.

Lorsque ces allégations sont fausses, présentées de manière trompeuse ou qu’elles ne peuvent pas être vérifiées, on parle d’écoblanchiment ou de greenwashing. Il s’agit d’une pratique abusive qui par conséquent est sanctionnée par la loi.

Une information fiable, claire, pertinente, comparable et vérifiable sur les principaux impacts environnementaux des produits (biens et services) et/ou des organisations est donc indispensable pour que les consommateurs puissent consommer plus durablement.

Comment communiquer des allégations environnementales fiables ?

Qu’entend-on par « allégation environnementale » ?

Qu’est-ce que le greenwashing et comment le reconnaître ?

Comment éviter les allégations environnementales trompeuses ?

Vous trouverez les réponses à ces questions et à d’autres dans nos guidelines sur les allégations environnementales. Ce document vous aide à évaluer la validité des allégations environnementales. Il indique les bonnes pratiques à adopter pour éviter les allégations trompeuses et ainsi se conformer au prescrit de la loi.

Téléchargez les guidelines (PDF, 216.23 Ko)

Dernière mise à jour
27 février 2024