Plusieurs fois par jour, vous entrez en contact avec des substances chimiques, soit en les utilisant directement (par exemple, les produits de jardinage ou d’entretien tels que les dégraissants, les produits d'hygiène et les cosmétiques, les herbicides, les produits destinés à éliminer les parasites, la peinture), soit en les intégrant dans des articles d’usage quotidien (les vêtements, les voitures, les meubles, les appareils électroniques, les emballages, etc.).

Afin que vous puissiez faire des choix corrects, il est important que vous soyez correctement informés. Ainsi, vous œuvrez non seulement à rendre votre consommation plus durable, mais vous incitez aussi les entreprises à produire de manière plus durable.

REACH, protection des consommateurs et de l’environnement

Même si de nombreuses substances chimiques sont extrêmement utiles, leur utilisation peut dans certains cas être dangereuse. Cependant, l'Union européenne dispose de l'une des lois les plus ambitieuses au monde pour protéger à la fois les personnes et l'environnement : la législation REACH.

Cette législation oblige les entreprises à mettre un grand nombre d'informations à la disposition des autorités publiques qui, à leur tour, peuvent informer les citoyens européens. Depuis de nombreuses années, le grand public peut obtenir des informations specialisées  sur le site web de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

Un site internet spécifique a également été créé en 2018 pour fournir aux consommateurs des informations appropriées et compréhensibles sur les produits chimiques dans la vie quotidienne. Vous pouvez y trouver des informations par produit (p.ex. vêtements, électronique, cosmétiques), mais aussi sur la façon dont les produits chimiques peuvent affecter la santé (p.ex. allergies, perturbations endocriniennes) et l'environnement (p.ex. agriculture, réchauffement climatique). Vous pouvez également découvrir comment les différents acteurs publics et privés sont affectés par la législation REACH.

Un droit important des consommateurs est le fameux « Droit de savoir ». Si vous soupçonnez qu'un produit acheté peut contenir une substance très préoccupante, vous pouvez interroger le fournisseur (de préférence par écrit). Ce dernier est alors tenu de vous fournir ces informations gratuitement dans un délai de 45 jours. Ce droit s'applique aux objets tels que les vêtements, les meubles, les jouets et l'électronique, mais pas aux mélanges tels que les peintures, les détergents et les cosmétiques.

Il est important d'utiliser l'information disponible parce que les connaissances mènent à des choix éclairés et peuvent changer nos habitudes de consommation.

Dernière mise à jour
16 octobre 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Entreprises

    Le SPF Economie comme partenaire de l’économie sociale et de l’entrepreneuriat social

  2. Entreprises

    Vague d'arnaques au RGPD

  3. Entreprises

    Ralentissement de l’inflation totale au premier trimestre 2019