Les autorités belges ont adopté le 23 mars 2020, un arrêté ministériel réglementant entre autres la vente de certains dispositifs médicaux et équipements de protection individuelle.

La disposition principale de cet arrêté est que seules les pharmacies agréées peuvent vendre certains équipements de protection individuelle et produits, pour autant qu'ils aient été prescrits par un professionnel de la santé.

Par "professionnel de la santé", il convient d'entendre : les médecins (généralistes et spécialistes), les dentistes (généralistes et spécialistes), les pharmaciens (pharmaciens et pharmaciens hospitaliers), les infirmiers, les aides-soignants, les kinésithérapeutes, les sages-femmes, les paramédicaux, ainsi que les professionnels des pratiques non-conventionnelles que sont les ostéopathes, les chiropracteurs, les acupuncteurs et les homéopathes.

Les restrictions de vente concernent entre autres :

  • les masques chirurgicaux ;
  • les masques FFP2 ;
  • les masques FFP3;
  • les gels hydroalcooliques ;
  • les tabliers de protection, perméables ou non ;
  • les lunettes et masques de protection ;
  • les gants (en nitrile) à manches longues d'au moins 300 mm ;
  • l’alcool pour les mains ;
  • le peroxyde d’hydrogène 12 % (eau oxygénée) ;
  • les nébuliseurs (nocosprays) ;
  • ...

L’arrêté ministériel (PDF, 195.85 Ko) fixe également d’autres dispositions pour le commerce (entre autres le commerce de gros) et l’approvisionnement des professionnels autorisés.

Ces mesures se justifient par :

  • les difficultés que le secteur de la santé rencontre pour se procurer ces produits dans un délai raisonnable ;
  • l'absence d'alternatives liées aux graves perturbations de l’approvisionnement sur le marché international, ;
  • la demande sans cesse croissance pour ces produits à la suite à l’évolution du nombre de personnes contaminées par le Covid-19.

Ces restrictions de vente sont d’application pour une durée initiale de 3 mois à dater du 23 mars 2020.

Nous espérons que le bon sens permettra à chacun de comprendre la nécessité de la prise de telles mesures.

Nous tenons également à mettre en garde les consommateurs contre les ventes en ligne de ce type de produits et ce, pour les raisons suivantes :

  • de nombreux produits ne répondant pas aux normes sont en circulation par cette voie : votre protection n’est pas garantie dans ces conditions ;
  • de nombreux escrocs sévissent depuis quelque temps sur le web : ils vous vendent, souvent à prix d’or, des produits que vous ne recevrez jamais.

Suivez à la lettre les recommandations du site info-coronavirus.be et restez au maximum chez vous, si vous n’avez pas de raison impérieuse de sortir.

Restez chez vous.
Protégez-vous. Protégez les autres.
Tenez bon !

Dernière mise à jour
1 avril 2020