Les conséquences économiques du Brexit appellent à juste titre à la vigilance. Le Royaume-Uni est un des principaux partenaires économiques de l’Union européenne, et plus particulièrement de l’économie ouverte belge. Il est, en effet, un marché très important pour de nombreux secteurs et entreprises. D’autre part, l’UE est bien sûr aussi une grande consommatrice de produits et services britanniques. Le Royaume-Uni, bien plus que les autres Etats membres de l’UE, s’adonne en outre au commerce au-delà des frontières européennes.

A l’initiative du ministre de l’Economie, Kris Peeters, un High Level Group (HLG) sur le Brexit, présidé par le baron Paul Buysse, a vu le jour le 20 juin 2016.

Le groupe se réunit plusieurs fois par an et peut se baser sur l’expertise de la Banque nationale, du Bureau fédéral du Plan et du Brexit Task Force du SPF Economie. Le HLG rédige des rapports afin de cartographier les conséquences du Brexit et d’aider les entreprises belges à s’y préparer. Les secteurs économiques sont aussi étroitement impliqués, via les fédérations dont FEVIA, FEDUSTRIA, FEBELFIN, AGORIA, ASSURALIA, AWDC, CBL, Boerenbond, ESSENSCIA, FEBEG, FEBETRA, IAB, PHARMA, BUA, VBT, en plus des divers ports et de certaines entreprises.

Vous trouverez ci-dessous les rapports du HLG ainsi que les rapports de suivi.

Rapports et informations sur le Brexit

Dernière mise à jour
6 mai 2019

Dernières actualités pour ce thème

  1. Entreprises

    Substitution des substances chimiques dangereuses – Etude d’avril 2019

  2. Entreprises

    Réforme du Code des sociétés - Entrée en vigueur le 01.05.2019

  3. Entreprises

    Brochure « Comment s’installer à son compte ? » – Nouvelle édition