Le Royaume-Uni devait normalement quitter l’Union européenne (UE) le 29 mars 2019. Cependant, alors que l’accord de retrait négocié entre l’UE et le Royaume-Uni avait été validé par les dirigeants de l’UE, celui-ci a été rejeté à plusieurs reprises par le Parlement britannique. Devant cette impasse, les dirigeants de l’Union européenne ont accordé au Royaume-Uni un report du Brexit au 31 octobre 2019 dernier délai. Le Royaume-Uni peut toutefois quitter l’UE entre-temps si le Parlement britannique décide d’approuver l’accord négocié avec l’Union européenne.

Jusqu’au 31 octobre 2019, le Royaume-Uni reste donc membre de l’Union européenne et les règles européennes continuent à s’appliquer. Si l’accord de retrait est ratifié, une période de transition commencera. Elle devrait durer jusqu’au 31 décembre 2020 et pourrait être prolongée au maximum jusqu’au 31 décembre 2022. Lors de cette période de transition, le Royaume-Uni continuera à respecter les règles de l’UE, mais il ne siègera plus dans les organes de l’Union européenne.

Si l’accord de retrait n’est pas ratifié avant le 31 octobre 2019 et si la période de négociation n’est pas à nouveau prolongée, alors nous devrons faire face à un Brexit dur qui aura de très lourdes conséquences pour le Royaume-Uni ainsi que pour l’Union européenne.

Première phase des négociations sur le Brexit

Les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne ont d'abord porté sur :

  • les droits des citoyens de l'Union européenne au Royaume-Uni ;
  • les droits des citoyens britanniques dans l'Union européenne ;
  • le règlement financier de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ;
  • la frontière entre l'Irlande du Nord et la République irlandaise, afin d'éviter toute entrave inutile après le Brexit.

Le Royaume-Uni et l'UE ont publié un rapport conjoint sur les progrès réalisés lors de ce premier tour de négociations. Sur la base de ce rapport, les Etats membres ont conclu que les progrès réalisés étaient suffisants pour entamer la phase suivante.

Deuxième phase des négociations sur le Brexit

Lors d’une deuxième phase, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont négocié :

  • une période de transition après le 29 mars 2019 (pouvant être en place jusqu’au 31 décembre 2020 et être prolongée de maximum 2 ans si cela s’avérait nécessaire), une fois le Royaume-Uni définitivement sorti de l'Union européenne ;
  • une déclaration politique reprenant les lignes de force du cadre de la future relation UE-Royaume-Uni ;
  • les points non encore résolus de la première phase.

Brexit next steps


 

Dernière mise à jour
6 mai 2019

Dernières actualités pour ce thème

  1. Entreprises

    Quelles informations doivent obligatoirement figurer sur le site web de votre entreprise ?

  2. Entreprises

    Marchés publics : accès facilité pour les PME !

  3. Entreprises

    Réforme du Code des sociétés