Table of Contents

    Notre pays renforce le suivi de la consommation et de la sécurité d’approvisionnement électriques de la Belgique. Cette disposition est liée aux circonstances géopolitiques actuelles et aux nouvelles obligations européennes en matière de réduction de la demande en électricité.

    Ce suivi consiste à examiner de manière très précoce la consommation totale d’électricité ainsi que la consommation de pointe durant le mois civil écoulé. Ces données sont provisoires et déterminées par une méthodologie validée. Les données mensuelles finales sont disponibles 2 mois après la fin du mois écoulé et sont publiées sur la page Production mensuelle d’électricité.

    Un résumé annuel des données belges les plus importantes concernant l’énergie se trouve également dans les Energy Key Data.

    Infographie 1. Aperçu des indicateurs mensuels les plus importants concernant la sécurité d’approvisionnement en électricité

    Source : SPF Economie – Direction générale de l’Energie.

    L’infographie 2 présente un aperçu de la production mensuelle belge d’électricité, répartie par source énergétique. Les imports nets d’électricité y sont ajoutés, et sont positifs ou négatifs selon que les importations d’électricité ont été plus élevées ou plus basses que les exportations. Ces valeurs sont exprimées en térawatt-heures (TWh). Depuis janvier 2021, les imports nets ont été le plus souvent négatifs dans notre pays.

    Infographie 2. Aperçu de l’approvisionnement mensuel en électricité (TWh)

    Source : SPF Economie – Direction générale de l’Energie.

    Consommation d’électricité en Belgique

    Le 6 octobre 2022, le Règlement (UE) 2022/1854 relatif à une intervention d’urgence pour faire face aux prix élevés de l’énergie a été adopté. L’article 3 de ce règlement vise une réduction volontaire de 10 % de la demande totale en électricité dans l’ensemble des états membres cet hiver.

    La réduction de 10 % de la consommation en électricité est prévue sur la période entre le 1er novembre 2022 et le 31 mars 2023, par rapport à la consommation moyenne au cours des cinq dernières années sur cette même période.

    L’objectif non contraignant de réduction de la demande pour la Belgique est présenté dans les infographies 3 et 4. Les points rouges sur l’infographie 3 indiquent l’objectif mensuel en terme de consommation si la réduction de 10 % est répartie uniformément sur la période entre le 1er novembre 2022 et le 31 mars 2023.

    L’infographie 3 présente la consommation mensuelle d’électricité en Belgique. Elle comprend l’électricité prélevée du réseau mais également l’autoconsommation et est exprimée en térawatt-heures (TWh).

    En décembre 2022, la Belgique a consommé près de 6,7 TWh. Cette consommation est 7,4 % plus basse que la moyenne des cinq années précédentes pour ce mois.

    Infographie 3. Consommation mensuelle d’électricité en Belgique (TWh)

    Source : SPF Economie – Direction générale de l’Energie.

    Pour atteindre la réduction volontaire de 10 % de la demande en électricité par rapport à la période de référence, la Belgique devra atteindre l’objectif de consommation maximale d’environ 32,2 TWh entre le 1er novembre 2022 et le 31 mars 2023. L’infographie 4 présente la progression réalisée et attendue vers cet objectif.

    Infographie 4. Progression vers l’objectif de consommation maximale de 32,2 TWh entre le 1er novembre 2022 et le 31 mars 2023 (TWh)

    Source : SPF Economie – Direction générale de l’Energie.

    Consommation de pic en Belgique

    Le règlement européen du 6 octobre 2022 stipule également en son article 4 que chaque État membre doit réduire de 5 % sa demande électrique aux heures de pointes par rapport à la moyenne des 5 dernières années (2017-2021).

    Cette réduction de 5% de la consommation aux heures de pointe est un objectif obligatoire du règlement (UE) 2022/1854. Il porte lui aussi sur la période comprise entre le 1er novembre 2022 et le 31 mars 2023.

    Les heures de pointes en Belgique ont été définies par le gestionnaire du réseau de transport belge (ELIA) comme étant la période entre 16h et 20h, hors week-end et jour férié.

    Pour le mois de décembre 2022, la consommation moyenne aux heures de pointe a été plus basse de 9,6 % par rapport à la normale des 5 dernières années selon Elia. L’objectif de réduction de 5 % aux heures de pointe a donc été atteint.

    Dernière mise à jour
    1 février 2023