Table of Contents

    Véhicules routiers et stations-service

    anciens-nouvelles-etiquettes-carburants.jpg

    Afin d’aider les consommateurs à choisir le carburant approprié pour leur véhicule, l’Union européenne a adopté de nouvelles exigences en matière d’étiquetage pour les véhicules neufs et les stations-service. À partir d’octobre 2018, un nouvel ensemble unique et harmonisé d’étiquettes de carburant apparaîtra à travers l’Europe.

    Cette étiquette sera placée :

    • sur les véhicules neufs, à proximité immédiate de la trappe / du bouchon à carburant ;
    • dans le manuel d’utilisation du véhicule. Pour certains véhicules neufs, ces informations peuvent également figurer dans le manuel électronique disponible via la console d’info-divertissement embarquée ;
    • à toutes les stations de ravitaillement publiques sur l’unité de distribution de carburant et sur la tête de pistolet du distributeur de carburant ;
    • chez les concessionnaires de véhicules.

    Harmonisation européenne des étiquettes carburants

    Les étiquettes seront déployées dans les 28 États membres de l’Union européenne, dans les pays de l’EEE (Islande, Liechtenstein et Norvège) ainsi qu’en Macédoine, en Serbie, en Suisse et en Turquie.

    Quelle est la directive EU ?

    La Directive 2014/94/UE relative aux déploiement de l’infrastructure pour les carburants alternatifs prévoit, entre autres, de nouvelles dispositions en matière de marquage de carburants au niveau des stations-service et pour les véhicules neufs.

    A partir de quand ?

    À partir du 12 octobre 2018, un nouvel ensemble unique et harmonisé d’étiquettes de carburant apparaîtra à travers l’Europe.

    But de la directive ?

    L’harmonisation de l’étiquetage/identification des carburants au niveau des stations-service et des véhicules à travers tous les pays de l’Union européenne.

    Quels véhicules sont concernés ?

    Les étiquettes apparaîtront sur les véhicules routiers neufs, à savoir :

    • les cyclomoteurs, motocycles, tricycles et quadricycles ;
    • les véhicules particuliers ;
    • les véhicules utilitaires légers ;
    • les véhicules utilitaires lourds ;
    • les bus et les autocars.

    La législation européenne exige que les étiquettes ne concernent que les véhicules neufs mis sur le marché ou immatriculés à partir du 12 octobre 2018. Pour les autres véhicules, en cas de doute, vous pouvez contacter votre revendeur local.

    A quoi ressemblent les étiquettes ?

    Il existe des modèles d’étiquettes spécifiques pour les carburants de type essence, les carburants de type diesel et les carburants de type gazeux.

    Essence

    Le symbole pour un carburant de type « essence » en Europe est un cercle. Le « E » suivi d’un chiffre traduisant la teneur en biocarburant contenu dans l’essence.

    Les étiquettes en Belgique

    macaron etiquette essence

    Diesel

    Le symbole pour un carburant de type « diesel » en Europe est un carré. Le « B » suivi d’un chiffre traduisant la teneur en biocarburant contenu dans le diesel. Le XTL signifie diesel synthétique.

    Les étiquettes en Belgique

    macaron etiquette diesel fr

    Combustibles gazeux

    Le symbole pour un carburant de type « gazeux » en Europe est le diamant. Il s’agit de : hydrogène, GNC, GPL et GNL.

    Les étiquettes en Belgique

    macaron etiquette gaz fr

    L’étiquette sera apposée sur les véhicules neufs et sur les pompes à carburant de type essence, diesel, hydrogène (H2), gaz naturel comprimé (GNC), gaz naturel liquéfié (GNL) et gaz de pétrole liquéfié (GPL) dans toutes les stations-service de l’Union européenne ; d’une manière claire et visible pour les consommateurs, à compter du 12 octobre 2018.

    Comme il s’agit d’une date de conformité, les constructeurs de véhicules et les exploitants de stations-service commenceront à introduire ces étiquettes au cours d’une période de transition avant cette date.

    Les nouveaux carburants

    Diesel B10 

    Le diesel B10 répond à la norme NBN EN16734 (différente de celle de l’actuel diesel B7). Son taux d’EMAG (Biocomposant) est de maximum 10% au lieu de 7% dans l’actuel diesel B7 (EN590). Les règles d'utilisation et de garantie dans les véhicules diesel sont dès lors différentes.

    Diesels B20 et B30 

    Le diesel B20 contient maximum 20% de biocomposants (EMAG), le diesel B30 maximum 30% de biocomposants (EMAG). Ces produits sont uniquement destinés à des flottes captives (un groupe de véhicules bien défini utilisant ces carburants d’une façon contrôlée).  

    Le diesel XTL 
    Le diesel XTL est un nom de famille sous laquelle on retrouve les  diesels paraffiniques de synthèse. Ceux-ci ont une densité plus basse, une teneur inférieure en soufre et en aromatiques et le type A a un indice de cétane plus élevé que le diesel EN590. Le diesel XTL répond à une autre norme que le diesel EN590.

    Dernière mise à jour
    10 octobre 2018