1. Limitez le risque de pénurie et évitez une coupure totale en économisant l’électricité par quelques gestes simples.
  2. Préparez-vous à une coupure de courant

Evitez les gaspillages et diminuez votre consommation

  • Eteignez l’éclairage inutile.
  • Baissez vos thermostats et enfilez un pull.
  • Débranchez les appareils électriques en veille.
  • Utilisez fer à repasser, lave-linge, sèche-linge, cuisinière électrique, micro-ondes, lave-vaisselle, aspirateur, seulement si c’est indispensable. Utilisez ces appareils de préférence après 22h00.
  • Incitez vos amis à faire de même.

Quand une coupure d’électricité est prévue pour plusieurs heures

  • Chargez votre GSM (mais gardez à l’esprit que les réseaux de téléphonie mobile et fixe peuvent être perturbés durant une panne électrique).
  • Préparez un kit d’urgence : radio à piles, lampe torche électrique et bougies ou bougies chauffe-plats (placez-les de préférence dans un photophore), médicaments, couvertures, vêtements chauds,…
  • Prévoyez de la nourriture à consommer froide et des bouteilles thermos d’eau chaude (p.ex. pour les biberons des jeunes enfants).
  • Gardez votre congélateur fermé (3 à 4h de coupure d’électricité ne suffisent pas à dégeler les aliments) et conservez-y un sac à glaçons qui vous servira d’indicateur de contrôle après une coupure d’électricité.
  • Prévenez vos proches et vos voisins vulnérables.
  • Le jour de la coupure annoncée, si un membre de votre famille doit disposer de matériel médical électrique spécifique, conduisez-le au lieu d’accueil le plus proche prévu à cet effet (renseignements disponibles auprès de son médecin traitant ou de l’administration communale).

Attention !

L’installation et l’utilisation d’un groupe électrogène de secours doivent se faire selon certaines règles de sécurité. Plus le groupe est puissant, plus les risques sont élevés. Demandez conseil à un professionnel ou suivez nos recommandations en la matière.

Dernière mise à jour
4 janvier 2019

Dernières actualités pour ce thème

  1. Energie

    Le nouveau règlement général sur les installations électriques (nouveau RGIE) … Qu’est-ce qui change ?