Table of Contents

    Qu’est-ce que le délestage ?

    Le délestage est l'arrêt temporaire de la fourniture d'électricité à une partie des clients finaux dans certaines parties du pays.

    L’électricité doit être consommée au moment où elle est produite. En permanence, il doit y avoir un équilibre entre la quantité d’électricité disponible sur le réseau (offre) et celle consommée (demande).

    Si cet équilibre n’est pas maintenu, c’est tout le réseau qui risque de s’effondrer (black-out). Pour éviter cela, des procédures sont prévues pour forcer des coupures d’électricité à certains endroits, de manière contrôlée : c’est le délestage.

    Des dispositions légales définissent les types de clients susceptibles d’être délestés (les zones rurales en priorité) et ceux qui doivent être (ré)approvisionnés en priorité (comme des services auxiliaires des postes de haute tension, les hôpitaux généraux et les hôpitaux psychiatriques, les centrales de gestion des appels d'urgence...).

    Pourquoi procéder à un délestage ?

    L'électricité ne peut pas être stockée en grandes quantités à l’heure actuelle. La quantité d'électricité injectée dans le réseau (offre) et la quantité prélevée (demande) doivent être égales à tout moment.

    L'indicateur de cet équilibre est la fréquence. En Belgique et en Europe, la fréquence est de 50 Hertz (ou une vibration de 50 cycles par seconde).

    Lorsque la fréquence est inférieure à 50 Hertz, un délestage est indispensable si on ne peut rétablir cette fréquence suffisamment rapidement.

    Le délestage consiste en un arrêt temporaire de la fourniture d'électricité à une partie des utilisateurs finaux afin de réduire considérablement la demande pour la ramener au niveau de la quantité d'électricité disponible.

    Dans quelles circonstances un délestage peut-il se produire ?

    Le délestage peut se produire dans deux types de circonstances.

    À la suite de phénomènes soudains

    Tempêtes, conditions météorologiques extrêmes, incidents... sur le réseau belge et/ou européen peuvent provoquer des variations de fréquence ou de tension électrique, qui génèrent un déséquilibre imprévisible entre la demande et l’offre d’électricité.

    Cette situation peut conduire à un délestage automatique. Il s’agit là de coupures qui se font sans intervention humaine, dans un délai extrêmement court (quelques secondes), par mesure de sécurité pour le réseau.

    En cas de risque de pénurie d’électricité de longue durée

    Une pénurie peut se produire lorsque nos capacités de production et/ou d’importation sont insuffisantes pour faire face à la consommation.

    Nos capacités de prévisions et d’anticipation nous permettent de détecter les risques de pénurie jusqu’à 7 jours à l’avance.

    En cas de risque de pénurie, on recourra dans un premier temps à des actions de sensibilisation et/ou des restrictions afin de faire baisser la demande d’électricité. Si ces mesures sont insuffisantes et que l’équilibre entre l’offre disponible et la demande ne peut être garanti, un délestage annoncé, sélectif et proportionnel peut être mis en place. On parle alors de délestage manuel parce qu’il nécessite une intervention humaine volontariste.

    Comment le délestage est-il activé ?

    Activation du délestage en cas de phénomènes soudains

    Le délestage est activé automatiquement en cas de phénomènes soudains. Techniquement, ce sont des mécanismes techniques de sécurité (comparables à des disjoncteurs) placés sur le réseau à haute tension qui coupent automatiquement l’alimentation électrique quand la fréquence tombe sous les 50 Hertz.

    Activation du délestage en cas de pénurie d’électricité de longue durée

    Le délestage se déroule manuellement en cas de pénurie d’électricité de longue durée. Il n’intervient qu’en cas d’extrême nécessité.

    Le ministre de l'Énergie et le ministre de l'Économie peuvent demander à Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, d’effectuer un délestage manuel si les autres mesures prises précédemment ne sont pas parvenues à faire baisser suffisamment la demande par rapport à l’offre disponible.

    Les décisions sur les mesures (de sensibilisation ou de restriction) et sur le délestage sont prises sur la base d’une procédure de gestion de crise préétablie. Le Centre de Crise National, Elia, les gestionnaires de réseau de distribution, les régions et le SPF Economie notamment, sont impliqués dans cette procédure.

    Les modalités pratiques de mise en œuvre du délestage manuel sont reprises dans l'arrêté ministériel du 3 juin 2005 établissant le plan de délestage du réseau de transport d'électricité.

    Vous souhaitez recevoir un message d'alerte en cas de menace de pénurie ou de délestage ?

    Inscrivez-vous à BE-alert !logo-BE-alert.png

    Dernière mise à jour
    4 novembre 2022