Table of Contents

    Les activités dans le domaine de l’énergie du Benelux se situent à deux niveaux :

    • à celui de la Commission Energie Ad Hoc
    • par le biais du Forum Pentalatéral et le North Seas Countries'Offshore Grid Initiative pour lequel le secrétariat général du Benelux assume le secrétariat.

    Commission Energie Ad Hoc

    La coopération au niveau de l’énergie pour les dossiers UE a été relancée en 2003. Les stocks de pétrole, la sécurité de l’approvisionnement, l’énergie renouvelable, les projets d’infrastructure, ... ont été fixés comme priorités de cette commission ad hoc.

    • Entre les parties prenantes il a été convenu de se réunir en principe tous les deux ans et l’une des deux sessions de réunion doit comporter l’organisation d’un séminaire autour d’un sujet concret.

    • En 2003, un séminaire a été organisé en matière de libéralisation et de régulation des marchés du gaz et de l’électricité. En 2004 s’ensuivit un séminaire traitant des performances énergétiques des bâtiments.

    • A l'heure actuelle, la Commission Ad Hoc Energie est plutôt en veilleuse.

    Forum pentalatéral

    Le Forum Pentalatéral sur l’électricité a été établi en 2005 par les ministres compétents pour l’Energie:

    • du Benelux,

    • de l’Allemagne, et

    • de la France.

    Il vise la coopération dans le domaine des échanges transfrontaliers d’électricité. Les échanges d’information entre les régulateurs et les gestionnaires de réseau des pays participants permettent une meilleure gestion du réseau haute tension de par les frontières et l’harmonisation des méthodes d’allocation. Les barrières légales ont été tant bien que mal abolies.

    Lors de la réunion interministérielle du 28 février 2011, à sa demande, l'Autriche a été acceptée en tant que membre à part entière du Forum et la Suisse en tant qu'observateur.

    North Seas Countries’Offshore Grid Initiative

    Dix pays (la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, la France, l’Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède) du North Seas Countries’ Offshore Grid Initiative (NSCOGI) et la Commission européenne ont signé en décembre 2009 cette ‘political declaration’ et se sont engagés à signer un Memorandum of Understanding (MoU) qui devra contenir un plan de travail stratégique pour fin 2010.

    • Le 3 décembre 2010, un Memorandum of Understanding a été signé par ces 10 pays et par le Commissaire européen de l’Energie. Les gestionnaires de réseau (ENTSO-E), les régulateurs et l’Agence de coopération des régulateurs (ACER) ont signé une ‘letter of support’ par laquelle ils s’engagent à une coopération totale à l’initiative.

    • Le MoU reprend une répartition des tâches des principaux acteurs (autorités, régulateurs et gestionnaires de réseau et la Commission européenne).

    • Le MoU décrit surtout une « common vision » partagée par tous les signataires. Tous les pays partagent l’objectif commun d’aboutir à une économie pauvre en carbone en maintenant la sécurité d’approvisionnement en énergie au prix le plus bas pour les consommateurs. L’énergie renouvelable de la Mer du nord peut fournir une contribution significative à cet objectif.

    Dernière mise à jour
    13 mars 2018

    Dernières actualités pour ce thème

    1. Protection des consommateurs
      Concurrence
      Qualité & sécurité
      Entreprises
      Energie
      On-line

      Aperçu annuel du SPF Economie

    2. Energie

      Tarif social pour l’électricité et le gaz naturel - Modification des tarifs à partir du 01.02.2019