La lutte contre les changements climatiques est une des grandes priorités de l’Union européenne (UE).

Au fil des décennies, l’UE a mis en place des normes environnementales strictes afin de protéger ses ressources naturelles mais aussi la santé et le bien-être des personnes vivant dans l’Union. L’Union se profile par ailleurs comme un chef de file dans les négociations internationales sur le climat.

L’UE veille à mettre en place une politique intégrée en matière de climat et d’énergie. Les principaux objectifs en la matière sont fixés dans :

Ces objectifs sont définis de manière à permettre à l'UE de réussir sa transition vers une économie sobre en carbone, conformément à la feuille de route 2050.

Paquet énergie-climat 2020

En 2008, l’UE adopte son premier paquet énergie-climat. L’Europe démontre ainsi qu’elle est prête à prendre mondialement l’initiative dans la lutte contre le changement climatique, à aspirer à un approvisionnement en énergie continu, durable et compétitif, ainsi qu’à transformer l’économie européenne en exemple de développement durable au 21e siècle.

Le paquet énergie-climat 2020 comporte trois objectifs :

  • réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre de l’UE par rapport à 1990 ;
  • intégrer une proportion de 20 % d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie totale de l’UE ;
  • accroître de 20 % l’efficacité énergétique par rapport à 1990.

Ces objectifs s’inscrivent dans la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive.

Feuille de route 2050

En 2011, la Commission européenne publie la « feuille de route pour une économie compétitive et pauvre en carbone à l’horizon 2050 ».

La feuille de route propose diverses mesures qui devraient mener à l’objectif que s’est fixé l’UE de réduire de 80 à 90 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à leur niveau de 1990.

Cadre énergie-climat 2030

En 2014, la Commission européenne adopte un nouveau cadre pour l’énergie et le climat pour l’horizon 2030, avec les objectifs suivants :

  • réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 ;
  • intégrer une proportion de 27 % d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique à l’échelle européenne ;
  • améliorer l’efficacité énergétique de 27 % ;
  • aboutir à 15 % d’interconnexion électrique (c’est-à-dire que 15 % de toute l’énergie produite en UE peuvent être transportés vers d’autres pays de l’UE).

Paquet « Union de l’énergie »

En 2015, la Commission européenne publie le paquet « Union de l’énergie ». Le cadre stratégique s’inspire du paquet énergie climat 2030.

La stratégie de l’Union de l’énergie couvre 5 dimensions :

  1. Sécurité énergétique, solidarité et confiance

L’UE vise à diversifier les sources d’énergie et à assurer une solidarité entre les Etats membres afin de garantir la sécurité énergétique.

  1. Marché intérieur de l’énergie

L’UE entend poursuivre ses efforts afin de permettre la libre circulation de l’énergie, de garantir ainsi l’approvisionnement et de faire baisser les prix de l’énergie.

  1. Contribution de l’efficacité énergétique à la modération de la demande d’énergie

L’UE veille à réduire sa dépendance à l’égard des importations d’énergie, à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et la pollution, et à stimuler la création d’emplois et la croissance.

  1. Décarbonisation de l’économie

La politique climatique de l’UE se veut ambitieuse et englobe les éléments suivants : atteindre les objectifs des paquets énergie-climat en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mettre en place une mobilité à faible taux d’émissions, augmenter la part des énergies renouvelables.

  1. Recherche, innovation et compétitivité

L’UE entend soutenir les avancées dans les technologies à faible intensité de carbone et accorde la priorité à la recherche et à l’innovation afin d’encourager la transition du système énergétique et d’améliorer la compétitivité.

Dernière mise à jour
24 juillet 2019