Le SCK•CEN travaille activement à la conception et à la construction d’une nouvelle installation de recherche multifonctionnelle : MYRRHA pour Multi-purpose hYbrid Research Reactor for High-tech Applications.

Un des objectifs de MYRRHA est d’ouvrir la voie vers une démonstration industrielle de la transmutation des déchets de haute radioactivité.

Une première mondiale

MYRRHA est au niveau mondial le premier prototype d'un réacteur nucléaire piloté par un accélérateur de particules. Cet accélérateur de particules maintient la réaction en chaîne de la fission nucléaire en agissant comme source externe de neutrons. Le niveau de neutrons étant maintenu par une source extérieure, le réacteur est sous-critique (le cœur ne contient pas assez de substance combustible pour entretenir spontanément la réaction en chaîne).

Cette première mondiale s’inscrit dans le projet GUINEVERE, issu de la collaboration avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) français, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), d’une douzaine d’autres laboratoires européens, et de la Commission européenne.

Le projet MYRRHA est identifié comme projet de haute priorité par le Forum européen de la stratégie des infrastructures de recherche (ESFRI) de la Commission européenne.

Soutien au projet MYRRHA

En 2010, le Conseil des ministres a exprimé fermement son soutien et son engagement en faveur du projet MYRRHA. Le Gouvernement belge a ainsi décidé de contribuer à hauteur de 40 % du projet en commençant par allouer au SCK•CEN un budget de 60 millions d’euros pour couvrir la première phase de conception permettant de valider les choix technologiques et de réaliser la phase d’étude de concept détaillé et de maîtriser les incertitudes financières et techniques du projet MYRRHA. Cette subvention supplémentaire a été inscrite pour moitié au budget de la DG Energie du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie et pour moitié au SPP Politique scientifique.

Le groupe « MYRRHA (MAHG) » a été constitué afin de suivre le projet MYRRHA sur le plan technique, juridique et financier, aussi bien en phase d’étude de concept détaillé qu’en phase d’investissement. Le MYRRHA MAHG compte des représentants du SPF Economie, des représentants du SPP Politique scientifique, deux commissaires du Gouvernement du SCK•CEN et un représentant de la Banque nationale Belge. L’inspecteur des Finances y participe en tant qu’observateur. Le SPF Economie en assure la présidence et le secrétariat.

Le 7 octobre 2015, sur la base de l’avis du groupe de suivi, le Gouvernement a renouvelé son soutien au projet MYRRHA en lui allouant un budget supplémentaire de 40 millions d’euros pour couvrir les années 2015 à 2017.

Dernière mise à jour
23 novembre 2018

Dernières actualités pour ce thème

  1. Energie

    Enquête publique sur le projet de Plan national Énergie-Climat (2021-2030)

  2. Energie

    Analyse de la consommation énergétique des ménages en Belgique

  3. Energie

    Plan de développement du réseau de transport d’électricité - Plan de Développement fédéral 2020-2030