Aperçu 2013 : Le SPF Economie et la transparence du marché

Éditeur
SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie
Date de publication

Table of Contents

    En regard des quatre métiers du SPF, à savoir, coordonner, connaître, réglementer et surveiller, la matrice stratégique intègre quatre axes jugés prioritaires dans la conjoncture actuelle :

    • la protection du consommateur,
    • le développement durable,
    • la compétitivité et la transparence du marché.

    Ce dernier axe, élément indispensable dans un marché compétitif, est développé dans le présent document.


    Veiller à la transparence du marché signifie que ses acteurs sont informés, en permanence, sur son fonctionnement afin de pouvoir prendre les bonnes décisions. Ce marché est tributaire tant des relations entre les acteurs eux-mêmes qu’entre ces derniers et les pouvoirs publics. A ce titre, par ses analyses, ses indicateurs, ses connaissances, son pouvoir réglementaire et la coordination interinstitutionnelle, le SPF joue un rôle de premier plan dans la sphère économique du pays.

    La structure du document renvoie aux quatre métiers du SPF Economie. La première partie présente les outils de coordination répondant soit à des exigences européennes soit à la nécessité de collaborer avec d’autres pouvoirs institutionnels, ou encore à l’information des agents économiques.

    Le deuxième chapitre est consacré au métier de la connaissance. Il dévoile l’expertise et la capacité d’analyse du SPF en fonction de l’actualité (énergie, télécoms, PME), et traite de la mise à disposition du public des données et informations. Une grande partie est réservée à l’Observatoire des prix et au monitoring des secteurs et du marché dont les rapports sont extrêmement utiles pour assurer la transparence du marché.

    La troisième partie, portant sur le métier de la réglementation, aborde la sécurité juridique indispensable aux échanges économiques ; elle garantit la qualité et la sécurité des produits et renforce la confiance du consommateur. Deux domaines ont particulièrement évolué ces dernières années : l’économie numérique et les brevets. L’année 2013 a aussi été marquée par la création de l’Autorité de la Concurrence et du service de la Concurrence, indissociables de la transparence du marché.

    La quatrième partie démontre tout l’intérêt du contrôle et de la surveillance du marché, qu’il soit sectoriel (énergie, diamants) ou relevant de la police économique, visant à la bonne application de la réglementation. Mais le SPF veut aussi être constructif et améliorer sans cesse ses outils de gestion des plaintes . Il a ainsi posé les bases d’un service de médiation.

    Enfin, ce document ne pouvait s’achever sans évoquer les moyens de communication dont le SPF dispose, notamment son Contact Center et son site web qui est le troisième site fédéral le plus consulté.

    Pour en savoir plus sur la transparence, je vous invite à découvrir le cadre et le travail accompli par le SPF au cours de l’année 2013.

    Dernière mise à jour
    15 janvier 2018