Analyse des prix : 2014 ICN Rapport annuel

Analyse des prix : 2014 ICN Rapport annuel

Éditeur
Institut des comptes nationaux
Auteur(s)

Institut des comptes nationaux

Date de publication

En 2014, l'inflation totale en Belgique, mesurée sur la base de l'IPCH, s’est établie en moyenne à 0,5 %, contre 1,2 % en 2013. Ce recul de l’inflation s’explique principalement par l'évolution des prix des produits alimentaires non transformés. L’inflation de ce groupe de produits a en effet ralenti de 4,4 % en 2013 à -1,3 % en 2014. Comme en 2013, ce sont néanmoins les produits énergétiques qui ont apporté la contribution négative la plus élevée à l'inflation totale (de -0,7 point de pourcentage).

L’inflation sous-jacente s’est relativement stabilisée par rapport à l’année précédente pour atteindre en moyenne 1,6 % en 2014 (contre 1,7 % en 2013). La baisse du rythme de progression des prix des produits alimentaires transformés (2,2 % en 2014 contre 3,2 % en 2013) et des biens industriels non énergétiques (0,5 % contre 0,8 %) a en effet été compensée en grande partie par une inflation plus forte des services (2,3 % contre 1,9 %).

L’inflation totale de nos principaux pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) a également poursuivi son ralentissement (0,7 % en moyenne en 2014, contre 1,4 % en 2013), mais elle reste supérieure en moyenne à celle de la Belgique (0,12 point de pourcentage en faveur de la Belgique). Principalement les produits énergétiques et, dans une bien moindre mesure, les produits alimentaires non transformés, ont été à l’origine de cet écart d’inflation en faveur de notre pays.

Dernière mise à jour
28 mars 2019