Etude prospective concernant la sécurite d'approvisionnement en gaz naturel à l'horizon 2020

Éditeur
SPF Economie, P.M.E, Classes moyennes et Energie

Table of Contents

    Le gaz naturel est une des composantes majeures du mix énergétique de la Belgique et devrait le rester dans les années à venir. La sécurité d’approvisionnement en gaz naturel est donc une des priorités de la politique énergétique belge. Afin de permettre aux autorités et aux stakeholders d’en suivre l’évolution, le législateur a prévu l’établissement d’une étude prospective concernant la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel (étude prospective gaz naturel ou EPG).

    Conformément à la loi, les auteurs de la présente étude, la Direction générale de l’Energie du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie (DG Energie) et le Bureau fédéral du Plan (BFP) ont associé aux travaux des représentants du gestionnaire de réseau de transport de gaz naturel, d’installation de stockage de gaz naturel et d’installation de gaz naturel liquéfié (Fluxys), de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) et de la Banque nationale de Belgique (BNB).

    La mise en commun des connaissances, des expertises et des outils régulièrement utilisés par les différentes instances représentées au sein du groupe de travail a permis de réaliser une étude cernant au plus près les spécificités du marché belge du gaz naturel et des réseaux existants (et programmés).

    L’EPG s’inscrit dans la continuité des plans indicatifs d’approvisionnement en gaz naturel élaborés par la CREG et en aval des études menées par le BFP dans le cadre des « Planning Papers » relatifs aux perspectives énergétiques à long terme. Elle a été établie en veillant à assurer une cohérence avec l’étude sur les perspectives d’approvisionnement en électricité (étude prospective électricité ou EPE) 2008-2017, menée par les mêmes auteurs que ceux de l’EPG.

    L’EPG s’appuie sur une double analyse :

    • une analyse sectorielle de la demande annuelle et  saisonnière de gaz naturel, effectuée à partir d’études existantes, à savoir l’étude prospective électricité, le WP21-08 du BFP et une étude de la CREG du 13 juillet 2009 ;

    • une analyse de la demande horaire journalière de pointe, basée sur les données de consommation de Fluxys les jours de pointe hivernale et servant de point de départ à l’évaluation des besoins en infrastructure de gaz naturel.

    La présente étude se compose de cinq chapitres. Dans le premier, l’on évoque le contexte dans lequel s’inscrit l’EPG. Dans le deuxième, l’on décrit la problématique de la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel. Dans le troisième, l’on se penche sur l’historique de la consommation de gaz naturel de la Belgique. Dans le quatrième, l’on évalue les perspectives de la demande annuelle et saisonnière de gaz naturel de la Belgique à l’horizon 2020. Dans le cinquième, l’on estime les besoins en infrastructure de la Belgique à l’horizon 2020 pour répondre à la demande.

    Une attention particulière est apportée aux contraintes liées à l’existence, dans notre pays, de deux réseaux de gaz naturel : le réseau de gaz L (pauvre) et le réseau de gaz H (riche), de même qu’à la situation de plaque tournante de la Belgique au sein du 22 marché européen du gaz naturel, de par l’existence d’un important réseau de transport de frontière à frontière traversant son territoire  ainsi que du terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) et du Hub de Zeebruges.

    Dernière mise à jour
    15 janvier 2018