241-22 Baromètre ICT - ICT Barometer.jpg

Table of Contents

    Numérisation : la Belgique recule face à ses voisins Mais nos entreprises performent La Belgique perd 4 places au niveau européen en ce qui concerne les performances clés de l’économie et de la société numériques. C’est ce qui ressort du Digital Economy and Society Index (DESI). Toutefois, notre pays obtient un bon score en matière d’intégration et d’utilisation des technologies numériques au sein des entreprises. C’est ce que révèle la 11e édition du Baromètre de la société de l’information du SPF Economie.

    La Belgique se classe 16e sur l’indice DESI 2022 avec un score global de 50,3 contre une moyenne de 52,3 pour les 27 États membres de l’UE. En 2021, notre pays était classé en 12e position.

     

    C’est un des principaux enseignements de la 11e édition du Baromètre de la Société de l’information du SPF Economie. Le Baromètre dresse un état des lieux chiffré du développement de l’économie et de la société numériques en Belgique et dans les principaux pays de l’Union européenne (UE). Il met en évidence les points d’attention pour notre pays en s’appuyant sur des indicateurs pertinents provenant de sources statistiques officielles.

     

    L’indice de l’économie et de la société numériques (DESI) est un indice composite développé par la Commission européenne. Il mesure et compare les performances des États membres dans des domaines clés de l’économie et de la société numériques. Il contient 32 indicateurs et la structure a été adaptée pour aligner l’indice sur les principaux axes et objectifs de la Boussole numérique

     

    Le DESI 2022 comporte 4 axes thématiques (chacun représentant une pondération de 25 % dans l’indice) :

     

    • le capital humain ;
    • la connectivité ;
    • l’intégration de la technologie numérique ;
    • les services publics numériques.

     

    Si la Belgique s’inscrit dans la moyenne européenne, voire la dépasse pour le capital humain, l’intégration de la technologie numérique et les services publics numériques, ce n’est pas le cas des aspects liés à la connectivité pour lesquels la Belgique occupe la dernière place.

     

    Malgré un taux d’accès à internet de plus de 92 % des ménages et une couverture quasi intégrale de la population par le haut débit rapide (99 %), notre pays sous-performe particulièrement dans les domaines suivants :

     

    • 5G (25e sur 27) ;
    • prix du haut débit (27e sur 27) ;
    • déploiement de la fibre optique (27e sur 27) ;
    • pénétration des connexions fixes d’au moins 1 Gbps (17e sur 27).

    De bons scores pour les entreprises belges

    En revanche, le tableau est nettement plus favorable en ce qui concerne l’utilisation et l’intégration des technologies numériques dans les entreprises belges.

     

    Près de neuf entreprises sur 10 (89 %) disposent en effet d’une connexion à large bande d’au moins 100 Gbps, ce qui leur permet notamment de commercer en ligne.

     

    À cet égard, 30 % des PME belges vendent en ligne (contre 18 % en moyenne au niveau européen). L’e-commerce représente par ailleurs 28,2 % du chiffre d’affaires des entreprises [essentiellement dans le cadre de transactions entre entreprises ou entre entreprises et autorités publiques (B2BG)] contre 19,8 % en moyenne au niveau européen.

     

    Les entreprises belges sont enfin particulièrement actives dans les formations aux technologies de l’information et de la communication proposées à leurs employés (2e sur 27), l’utilisation de services cloud ( 9e sur 27) l’utilisation du Big Data (4e sur 27), l’utilisation des médias sociaux ( 4e sur 27), le nombre de télétravailleurs (6e sur 27) ou encore l’utilisation de l’intelligence artificielle ( 8e sur 27).

    Le rapport DESI est important afin de mesurer l’évolution de la digitalisation de notre pays. La perte de quelques places dans ce classement met en évidence que la Belgique se digitalise moins vite que nos pays voisins. Les actions en cours, notamment le développement du portefeuille digital en matière de digitalisation des administrations, du déploiement de la 5G en matière de connectivité, du déploiement de la fibre optique ou encore des compétences digitales sont autant d’éléments qui ont été identifiées dans le rapport 2022. Par ailleurs, Dési met en évidence l’inconvénient du modèle institutionnel belge en matière de stratégie digitale. La mise en place d’un espace de concertation permanent entre les différentes institutions du pays devraient rendre les stratégies digitales plus convergente et plus efficaces. Je ne prends pas le classement DESI à la légère. La digitalisation de notre pays à partir d’une stratégie digitale coordonnée, soutenue et approuvée doit contribuer à atteindre un taux d’emploi de 80 % et doit nous permettre de soutenir notre système de protection sociale à long terme. 

    Mathieu Michel, secrétaire d’Etat à la Digitalisation

    Découvrez tous les chiffres du Baromètre de la Société de l’information via :

    Baromètre de la société de l'information

     

     

    Dernière mise à jour
    23 décembre 2022