204-19 Baromètre ICT - ICT-barometer 2019.jpg
La Belgique bonne élève en matière d’écart salarial entre hommes et femmes dans le secteur IC La Belgique se classe en troisième position parmi les 28 Etats membres de l’Union européenne (UE) en ce qui concerne l’écart de rémunération entre hommes et femmes dans le secteur de l’information et de la communication (IC). C’est ce que révèle la 8e édition du Baromètre de la société de l’information, présentée ce mercredi 4 décembre par le SPF Economie et le ministre de l’Agenda numérique, Philippe De Backer.

Pour la première fois, le Baromètre de la société de l’information aborde la thématique des femmes dans le numérique, au travers de l’indice « Women in Digital » (WiD) qui évalue dans quelle mesure les Etats membres de l’UE parviennent à combler le fossé numérique persistant entre hommes et femmes.

 

De manière générale, la Belgique se trouve dans la moyenne supérieure de cet indice (11e sur 28), notamment pour les volets « utilisation d’internet » (12e), « compétence des internautes » (13e) et « compétences des spécialistes et emploi » (11e).

En revanche, le nombre de femmes diplômées dans les filières STEM (Science, Technology, Engineering and Mathematics) constitue un gros point faible de notre pays avec seulement 7,9 femmes diplômées pour 1.000 individus de la tranche d’âge 20-29 ans (26e au classement)

De plus en plus de Belges sont impliqués dans la numérisation. Non seulement nous croyons fermement aux possibilités de la numérisation, mais nous en faisons également bon usage, par exemple pour les achats en ligne. Nous achetons en ligne deux fois plus que la moyenne européenne. Pour ce qui est de l'utilisation des données mobiles, nous obtenons en revanche des résultats beaucoup moins bons. Nous n'occupons que la 24e place sur 28. Les données mobiles restent par ailleurs très chères en Belgique. Une concurrence accrue sur le marché des télécommunications et l'arrivée d'un quatrième opérateur seraient donc une bonne chose à cet égard.

Philippe De Backer, ministre de l’Agenda numérique et des Télécommunications  L’intelligence artificielle : une opportunité pas sans menace

Plus de sept Belges sur dix (71 %) ont déjà entendu parler de l’intelligence artificielle bien que les connaissances du concept restent limitées. Si la majorité (72 %) la perçoivent comme une source d’évolution positive pour la société, beaucoup (85 %) s’inquiètent en ce qui concerne la protection de la vie privée, la sécurité des données personnelles et la diminution de l’utilisation du bon sens humain.

 

En matière d’emplois, si 72 % des Belges estiment que l’intelligence artificielle permettra de créer de nouveaux emplois, 20 % pensent que leur fonction disparaîtra probablement dans les dix prochaines années.

Plus de 60 % des Belges achètent en ligne

La part du chiffre d’affaires des entreprises provenant du commerce électronique a dépassé la barre des 30 % en Belgique pour se situer à 32,5 %, soit près du double de la moyenne européenne (17,4 %). 61 % des consommateurs belges ont ainsi fait des achats en ligne, essentiellement la tranche des moins de 55 ans.

 

Le chiffre d’affaires du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) s’élevait à 35,2 milliards d’euros en 2017. Le nombre de postes de travail dans le secteur TIC en Belgique s’établit à 106.657 unités en 2018, en hausse de 3,8 % par rapport à 2017.

Le fracture numérique se réduit encore

La fracture numérique est passée pour la deuxième année consécutive sous le seuil de 10 % : 8,6 % des individus de 16 à 74 ans n’ont ainsi jamais utilisé internet.

Elle a quasiment disparu (1,4 %) chez les 16-24 ans.

87 % des ménages disposent d’une connexion internet à leur domicile et 96 % des 16-74 ans utilisent un GSM ou un smartphone.

D’excellentes infrastructures fixes et mobiles

La Belgique demeure un pays où la couverture de la population par la large bande fixe est excellente (99,93 %) et où les débits offerts pour les abonnements à l’internet fixe sont les plus élevés de l’UE. En effet, 89 % des abonnements souscrits portent sur des débits d’au moins 30 Mbps en juillet 2018. La Belgique renforce ainsi sa position de leader européen en la matière.

 

Par contre, en dépit de la couverture quasi complète (99,63 %) de la population par la 4G, notre pays continue de pâtir d’une faible pénétration de l’internet mobile à haut débit (≥ 3G) auprès de la population. En juillet 2018, le taux de pénétration de ce type d’abonnement s’élevait à 76 abonnements pour 100 habitants en Belgique, ce qui reste largement inférieur à la moyenne de l’UE (96).

Près de 35.000 postes à pourvoir pour des spécialistes en TIC en Belgique

En 2018, 28 % des entreprises ont employé des spécialistes en TIC, contre 20 % au niveau européen. Toutefois, une proportion croissante des entreprises éprouve des difficultés à pourvoir ce type de postes vacants (60 % en 2018 contre 56 % en 2017), même si davantage d’entreprises organisent des formations pour développer ce type de compétences chez leurs employés.

En mai 2019, la Belgique enregistrait 34.553 postes vacants pour des spécialistes en TIC, contre 26.043 un an plus tôt, soit une hausse de 33 %.

Explosion des fraudes à la banque en ligne

Le nombre de fraudes à la banque en ligne a quasiment triplé sur douze mois en Belgique. Il est passé de 3.205 en 2017 à 9.747 cas l’an dernier, pour un montant dérobé total de plus de 8 millions d’euros, soit une hausse de 220 % par rapport à 2017.

Les cas de fraudes demeurent essentiellement imputables au hameçonnage pour obtenir des codes bancaires ou autres renseignements personnels.

Le Baromètre 2019 aborde cette année trois nouvelles thématiques : les femmes dans le numérique, l’intelligence artificielle et l’impression 3D, et s’affirme ainsi encore un peu plus comme l’outil de référence sur l’évolution de la société de l’information en Belgique, au regard notamment des objectifs du plan Digital Belgium.

Chantal De Pauw, porte-parole du SPF Economie

Vous pouvez consulter le Baromètre de la société de l’information 2019 via :

https://economie.fgov.be/fr/publications/barometre-de-la-societe-de-0
Dernière mise à jour
3 mars 2020