Avocats : communiquez efficacement avec les consommateurs !

Les avocats, comme toute entreprise, se doivent de donner au consommateur un certain nombre d’informations aussi bien avant de conclure un contrat qu’après celui-ci. 

L’avocat se doit d’abord de donner accès à :

  • ses coordonnées de contact,
  • ses tarifs tout inclus (TVA ainsi que tout autre montant obligatoirement dû) ou, à tout le moins, à la manière dont ceux-ci sont calculés.  Le consommateur doit, dans tous les cas, toujours pouvoir marquer son accord sur ce qui lui sera réclamé en toute connaissance de cause,
  • sa méthode de travail, son ou ses documents-types éventuels (contrat, protocole, …), ses conditions générales d’accès à ses services (début et fin de contrat, conditions de paiement, recours en cas de litiges, …).

Dans tous les cas, il est primordial de communiquer régulièrement quant à l’évolution d’un dossier.   Il est, en outre, nécessaire de donner la possibilité de réagir et de répondre promptement aux questions éventuelles car un avocat est avant tout un facilitateur !

Ces professionnels doivent pouvoir aussi prendre en charge toute plainte qui leur serait adressée par un consommateur.  Ceci implique de :

  • confirmer rapidement que l’on a bien reçu la plainte et qu’elle est examinée,
  • tenter de régler le problème à l’amiable en essayant de trouver une solution acceptable par toutes les parties.  Ceci est également repris dans le Code de déontologie de la profession,
  • tenir compte des délais de réaction et de traitement pour ne pas aggraver le dommage subi par le consommateur,
  • informer le consommateur sur le fait qu’il n’est jamais tenu d’accepter une solution qui ne lui convient pas et, dans ce cas, il peut toujours s’adresser à l’Ombudsman compétent ou encore, en cas d’absence de solution satisfaisante, aux tribunaux.
Dernière mise à jour
19 juillet 2021