Date de l'événement
3 juin 2019
Single Market Forum

Table of Contents

    La Direction générale Politique des P.M.E. du Service public fédéral Economie organise, en partenariat avec les régions (Service public de Wallonie - Economie, Bruxelles Economie et Emploi, Vlaanderen Circulair en Departement Economie, Wetenschap en Innovatie), un colloque qui traitera des multiples facettes de l’économie circulaire. Ce colloque aura lieu le lundi 3 juin 2019 à l’hôtel Crowne Plaza à Bruxelles.

    Ce colloque est organisé dans le cadre du Single Market Forum (SMF), mis en place et financé par la Commission européenne, qui entend regrouper des acteurs du marché tels que les entreprises, les partenaires sociaux, les organisations non gouvernementales, les organisations de citoyens et les pouvoirs publics. Celui-ci permet de débattre des politiques passées et à venir ainsi que d’échanger des bonnes pratiques et d’initier de nouvelles pistes de réflexion. Les résultats de tels événements contribuent à l'évaluation des politiques européennes et jouent un rôle dans le suivi de la mise en œuvre du marché unique.

    Programme

    8h15 Accueil
    9h00

    Séance introductive – Prises de parole ministérielles

    Modérateurs de la journée :
    Didier Kinet, directeur général, Direction générale de la Politique des P.M.E., SPF Economie et SME Envoy de la Belgique
    et
    Margareta Vermeylen, conseillère générale, Direction générale de la Politique des P.M.E., SPF Economie

    • Introduction de la journée par le président a.i. du Service public fédéral (SPF) Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie
    • Intervention de Kris Peeters, vice-Premier ministre, ministre de l'Emploi, de l'Economie et des Consommateurs, chargé du Commerce extérieur, de la Lutte contre la pauvreté, de l’Egalité des chances et des Personnes handicapées
    • Intervention d’Emmanuel Pieters, chef de cabinet adjoint du ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture, et de l'Intégration sociale, Denis Ducarme.
    9h30

    Exposé – Etat des lieux des politiques mises en œuvre par les entités fédérées et la Commission européenne.

    • Fulvia Raffaelli, cheffe d’unité, Commission européenne, DG GROW, Unité Technologies et produits non polluants
    • Françoise Devleeschouwer, Directrice du Centre de connaissance en économie durable, SPF Economie
    • Anthony Naralingom, coordinateur du cluster circlemade.brussels, Hub.brussels
    • Anne Vereecke, Membre du comité de Direction, SOWALFIN
    • Brigitte Mouligneau, transitiemanager Circulaire Economie, Vlaanderen Circulair
    10h20 Café
    10h45

    Intervention de M. Emmanuel Mossay, expert et co-auteur du Rapport introductif sur l’économie circulaire en Wallonie, Professeur-invité (UCLouvain, HEC, HenaLLux, ECAM, EPHEC)

    Le financement de l’innovation et de la transition circulaire en entreprise nécessite le développement de la demande pour pérenniser ce modèle économique contribuant aux enjeux écosystémiques.

    Le premier palier du financement d'une économie circulaire plus vertueuse pourrait s'effectuer grâce aux investissements publics exemplaires, en raison de leur prévisibilité, leur stabilité et de leur poids économique (+/-14 % du PIB), notamment dans le domaine des infrastructures, et de la construction (secteur producteur de volumes de ressources-déchets massifs, et disposant déjà de processus et de pratiques circulaires qui peuvent être amplifiés rapidement).

    Ces investissements publics peuvent se réaliser selon le modèle de l'économie de la fonctionnalité afin de garantir une stabilité budgétaire, tout en offrant des services performants et qualitatifs aux citoyens.

    10h55 Introduction par le SPF Economie sur le financement de l’économie circulaire
    Intervenant : Françoise Devleeschouwer, Directrice du Centre de connaissance en économie durable, SPF Economie

     

    11h00 Table ronde

    Thème : Financements de l’économie circulaire
    Modérateur : Bernard Bayot, directeur du Réseau Financité

    Face au changement climatique et à la raréfaction des matières premières, l’économie circulaire s’impose de plus en plus comme un paradigme économique prometteur. Elle contribue non seulement à réduire notre impact environnemental mais également à créer de l’emploi et des gains d’efficacité pour les entreprises. C’est pourquoi les entreprises sont de plus en plus nombreuses à en déceler le potentiel et à se lancer dans un projet d’économie circulaire.

    Parmi les éléments susceptibles de favoriser l’émergence de l’économie circulaire nous retrouvons celui de l’accès aux capitaux, thématique qui peut soulever quelques questions :

    • Le secteur bancaire fait-il suffisamment d’efforts pour faciliter l’accès des PME et TPE aux sources de financement ?
    • Justifier de son caractère « durable » pour avoir accès à certaines sources de financement est-il un frein ou une opportunité pour les PME ? Qu’est-ce que la « transparence en termes d’impact environnemental des activités économiques » implique tant pour une PME que pour un acteur du monde financier et quelles en sont les conséquences ?
    • Quelles seraient les incitations financières et fiscales à développer pour l'économie circulaire ?
    • Comment s’assurer de la viabilité financière des projets d'économie circulaire ?
    • Quelles sont les forces et les faiblesses du financement « citoyen » ?

    Voici toute une série de questions et sujets qui seront abordés lors de cette table ronde et débattus avec le public.

    Témoignages de deux PME :

    • Pierre-François Bareel, administrateur délégué de Comet Traitements SA
    • Ken De Cooman, BC architects & studies

    Table ronde

    Intervenants :

    • François Coutureau, conseiller général, SPF Finances, AGFisc - EOS TVA
    • Francine Turck, Investment Manager, SRIW
    • Johan Keppens, Senior Investment Manager de PMV
    • Anthony Naralingom, coordinateur du cluster circlemade.brussels, Hub.brussels
    • Judith Verhoeven, Sustainability Expert, Center of Expertise Communications & Brand Experience, ING Belgium
    • Annick Cayrol, coordinatrice du département services au Réseau Financité et spécialiste du financement citoyen
    • Emmanuel Buttin, Policy Officer, DG FISMA, Commission européenne
    Parole à la salle – Débat et propositions
    12h30 Lunch
    13h45 Déroulement des workshops simultanés

    Workshop 1 Thème : Repenser les modes de coopération entre entreprises et entre secteurs

    Modérateur : Logan Moray, conseiller technico-financier du Pôle Environnement chez NOVALLIA - Groupe SOWALFIN

    Exposés introductifs de Philippe Giaro, Senior Research Officer, ULiège, GeMMe sur Reverse Metallurgy et de Geoffroy Van Humbeeck, Director, aSmartWorld

    Le développement durable représente un coût certain pour les entreprises. Les entreprises qui s’engagent dans cette direction peuvent être soumises à certaines contraintes administratives, qui peuvent aussi représenter un obstacle à la concurrence et à leur compétitivité. Par ailleurs les prix sur le marché peuvent aussi être un frein à leur rentabilité.

    Cela ne doit cependant pas les empêcher de s’engager dans cette direction. En effet, l’économie circulaire ne permet pas seulement de préserver l’environnement. Elle donne aussi l’opportunité aux entreprises de réduire leurs coûts et de faire émerger de nouveaux modèles économiques vertueux.

    A titre d’exemple, engager un processus d’éco-conception permet d’avoir un impact positif sur le chiffre d’affaire de +7 % à 18 %, des gains sur les coûts parfois tangibles de -20 % à -30 %, une montée en compétence du personnel concerné, un renforcement de l’engagement du personnel mais cette initiative est également bénéfique pour la réputation de l’entreprise.

    Il n’y aura pas une économie circulaire avec une unique manière de la réaliser, mais un écosystème de business modèles, de produits, de matériaux avec une multitudes de possibilités de réutilisation de haute qualité e>t de haute sécurité. Un déchet pour une entreprise sera une ressource pour une autre. Chaque matériau aura probablement plusieurs modèles circulaires associés, qui sont autant de nouveaux business modèles dont il faut faciliter l’éclosion.

    L’enjeu de l’économie circulaire est également celui de la relocalisation de la production sur les territoires nationaux, régionaux. Un certain modèle actuel repose sur l’externalisation de la production. Or, si l’on parvient à valoriser les déchets localement, cela donne une source d’approvisionnement directe et à coût raisonnable pour nos industries.

    • Quels seraient les moyens à mettre en place pour encourager les efforts des entreprises, notamment les PME, dans leur démarche d’économie circulaire ?
    • Comment développer l’économie circulaire au sein d’une chaîne de valeur, renforcer une filière, mettre en lumière les possibilités transsectorielles?
    • Comment favoriser les synergies et les coopérations interentreprises à l'échelle du territoire ? (via l’identification de flux et la mise en place des synergies interacteurs : entreprises, collectivités/intercommunales… ? ).
    • Comment favoriser la mise en relation et la collaboration effective des différents acteurs (entreprises, monde académique, acteurs publics, société civile…)?

    Workshop 2 Thème : L’économie circulaire amène-t-elle à repenser la relation entre l’entreprise et le consommateur ?

    Modérateur : Jean-Philippe DUCART, Head Public Affairs & Media Relations / Spokesperson, Test-Achats.

    Intervention de Dominique Debecker, sustainable Development & Energy, Deputy Chief Sustainability Officer, Solvay – Présentation de l’outil SPM (Sustainable portfolio Management).

    L’économie circulaire tend à donner une place renouvelée aux consommateurs, qui ne sont plus relégués en bout de chaîne, mais intégrés au cœur même des activités économiques. Par leurs choix, les consommateurs peuvent soutenir la transition réussie vers une économie circulaire favorisant voire imposant aux acteurs économiques de nouveaux produits et des services plus performants sur le plan de la circularité.

    Le workshop abordera notamment les points suivants :

    • De quelle manière le marketing intègre-t-il les besoins des consommateurs ?
    • A travers l’économie circulaire, se dégage la mise en place de stratégies de marketing cohérentes avec les principes de durabilité. Il s’agit d’une nouvelle approche client mettant en avant la dimension durable du produit ou service offert.
    • Comment réussir à instaurer une relation de confiance durable entre l’entreprise et le consommateur ?
    • Les entreprises en économie circulaire doivent veiller à améliorer l’information fiable et adéquate vers les consommateurs et se distinguer des fausses « allégations vertes » véhiculées sur certains produits ou services.
    • Quel équilibre entre la responsabilisation des entreprises et des consommateurs ?

    L’économie circulaire s'inscrit dans le cadre de la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises. En parallèle, les attitudes et comportements des consommateurs sont influencés par les modes et par le marketing des industriels mais sont davantage responsabilisés dans leurs comportements de consommation.

    Workshop 3 Thème : Mise en relation des acheteurs avec les fournisseurs

    Modérateur : Brigitte Mouligneau, Transitiemanager Circulaire Economie, Vlaanderen Circulair

    Les acheteurs demandent des alternatives circulaires. Quels critères utilisent-ils pour évaluer l'offre ?

    L'achat circulaire est un nouveau mode d'achat pour les entreprises, soucieux des personnes, de la planète et du portefeuille. C'est un processus dans lequel vous « achetez du changement », par exemple en choisissant des matériaux réutilisables, « biosourcés » ou biodégradables, en mettant en commun des ressources et des produits ou en les partageant avec d'autres organisations ou, encore, en achetant le « droit » de partager l’utilisation du produit au lieu de l’acheter.

    L'achat circulaire n'est pertinent que si nous proposons également des solutions circulaires. Grâce au Green Deal sur les achats circulaires, nous disposons d’une vue d’ensemble des stratégies que les acheteurs utilisent pour acquérir des produits circulaires. Il est clair que de nouveaux modèles commerciaux sont nécessaires pour offrir des produits et services circulaires relatifs à cette demande. Mais comment aborder un projet d'économie circulaire ?

    Nous montrerons quelques exemples de projets d'économie circulaire, puis nous discuterons de la manière dont nous pouvons financer ou renforcer des projets liés à ces nouveaux modèles d'entreprise dans le cadre de nouveaux partenariats.

    15h45 Café
    16h00

    Séance plénière - Panel de discussion

    • Intervention : « Le Benelux : une région exemplaire pour l’économie circulaire »
      Intervenant : Alain de Muyser, secrétaire-général adjoint, Secrétariat général Benelux
    • Les pays du Benelux ont un niveau élevé d'activité économique et sont à la fois innovateurs et entreprenants. Cela les place en bonne position pour donner l’impulsion à la transition vers une économie circulaire grâce à leur collaboration. Ils s'inspirent et se motivent mutuellement au travers d’échanges de connaissances et d’expériences, mais aussi en réalisant des projets communs, en concluant des accords et en assumant un rôle de pionnier au sein de l'Union européenne.
      Quelles sont les possibilités offertes par la coopération entre les pays du Benelux pour développer l'économie circulaire ?
    • Compte rendu des workshops
    • Questions et réponses avec la salle
    17h00 Cocktail

    Langue

    La traduction sumultanée FR-NL est assurée.

    Inscription

    Sur invitation.

    Logo's van de partners

    Adresse

    Hotel Crowne Plaza Brussels
    Rue Gineste 3
    1210 Bruxelles

    Dernière mise à jour
    13 juin 2019