Rapport du Brexit High Level Group Belge - “Towards a Belgian Economic Brexit Strategy”

Rapport-du-Brexit-Hig-Level-Group-Belge

Le HLG s’est réuni une première fois avant le référendum afin de réfléchir à la situation au Royaume-Uni. Dès l’annonce du résultat négatif, le groupe s’est rassemblé pour lancer ses tra-vaux et définir le planning.

Le HLG s’est concerté à cinq reprises entre le 23 juin 2016 et le 1er février 2017. Lors de ces réunions, il a analysé l’évolution de la situation et les défis à relever sur base de rapports fournis par la Banque nationale, la Brexit-Task Force du SPF Economie et divers secteurs concernés, à savoir FEVIA, Fedustria et Febelfin.

Il a également obtenu par écrit des informations et points de vue des secteurs d’activités Agoria, Assuralia, AWDC, BCZ, Boerenbond, Essenscia, FEBEG, Febetra, IAB, Pharma, UPA, VBT, des différents ports et de certaines entreprises concernées, comme Fluxys. Durant l’été même, les membres du groupe ont diffusé via leurs canaux d’information les réponses, élaborées par la Brexit Task Force du SPF Economie, à une série de questions (FAQ) formulées par les entreprises.

Lors de la réunion du 9 décembre 2016, le HLG a décidé qu’il était opportun de rédiger un rapport à l’attention du gouvernement belge d’ici le 30 janvier 2017, date de sa prochaine assemblée. En effet, il faut s’attendre, au plus tard d’ici fin mars, à l’invocation par le Royaume-Uni de l’article 50 du Traité de l’UE. Cette déclaration donnera le coup d’envoi du processus de négociation entre l’UE-27.

Les gouvernements fédéraux et régionaux belges se sont déjà attelés à ces préparatifs. Plusieurs requêtes et/ou considérations étayées de représentants importants des entreprises et des opérateurs belges à propos des options et conséquences du Brexit à court, moyen et long terme peuvent indubitablement aider les gouvernements.

Ce rapport a vu le jour grâce aux contributions des différents stakeholders économiques qui siègent dans le High Level Group et les nombreuses fédérations qui ont été entendues ou qui ont fait part de leurs avis écrits. Je souhaite aussi remercier expressément la Banque nationale de Belgique, le Bureau fédéral du Plan et les services du SPF Economie pour leur contribution analytique à ce rapport.

Dans ses considérations, le HLG se limite aux aspects économiques du Brexit qui forment évidemment un défi social de taille pour l’Union européenne.

Date d'édition :02/02/2017
Type de Publication:Analyses et études , Informations économiques