Lancement officiel de la conversion du gaz naturel « pauvre » vers le gaz « riche »

Avec la présentation de la campagne d’information relative à la conversion du gaz pauvre en gaz riche, la ministre fédérale de l’Energie, Marie Christine Marghem et les ministres régionaux de l’Energie Céline Fremault et Jean-Luc Crucke, ont donné le coup d’envoi officiel de la conversion.

Pays-Bas : arrêt des exportations de gaz

En 2012, le gouvernement néerlandais annonçait qu’il allait réduire progressivement ses exportations de gaz « pauvre » (L) issu du gisement de Groningen pour finalement stopper totalement son exploitation en 2030. En Belgique, 1,6 million de consommateurs de gaz, particuliers et industriels, passeront donc progressivement, à partir de 2018 et ce jusqu’en 2029, à un autre type de gaz, à savoir le gaz « riche » (H), provenant d’autres pays.

Les consommateurs actuels de gaz pauvre issu des Pays-Bas se situent principalement dans les provinces d’Anvers, du Limbourg, du Brabant flamand, du Brabant wallon, de Liège (Hannut et Waremme), du Hainaut, de Namur et dans la Région de Bruxelles-Capitale. Chaque année, un certain nombre d’utilisateurs seront convertis durant l’été. La fédération professionnelle Synergrid a élaboré à cet effet un planning indicatif.

Quel est l’impact sur la population ?

Concrètement, les pouvoirs publics demandent aux consommateurs concernés de faire vérifier par un technicien habilité, tous leurs appareils à gaz. Il s’agit principalement des chaudières, des grands chauffe-eau, des cuisinières et des cheminées décoratives au gaz. Les gestionnaires de réseau de distribution et/ou les fournisseurs de gaz en avertiront leurs clients en temps utile. Les gestionnaires de réseau de distribution enverront leurs techniciens directement aux endroits où le régulateur de pression de gaz doit être adapté.

La campagne « le gaz change »

Les Régions flamande, wallonne et de Bruxelles-Capitale, ainsi que Synergrid (la fédération des gestionnaires de réseaux électricité et gaz en Belgique) et le SPF Economie collaborent à une campagne d’information et un plan de communication afin d’informer le grand public, les entreprises/employeurs et les professionnels concernés. Cette campagne porte le nom : « le gaz change » / « gas verandert » / « gas changes ».


Un site central d’information (https://www.legazchange.be/Lien externe) a été développé pour permettre à chacun de trouver toutes les informations utiles. Sur ce site internet, l’utilisateur peut vérifier, à l’aide de son code postal, si sa commune est concernée. En cas de conversion totale ou partielle de la commune au gaz riche, l’utilisateur sera redirigé vers les sites internet de son gestionnaire de réseau de distribution et/ou de sa région où il pourra consulter davantage d’informations pratiques. Le site central renvoie également à la liste des techniciens GI et GII agréés par les régions pour le contrôle périodique des chaudières.

En outre, il existe un autre site internet, spécialement destiné aux techniciens. Il rassemble toutes les informations techniques qui leur sont utiles dans le cadre de la conversion.
Un kit de communication a aussi été élaboré. Il sera mis à la disposition des professionnels et des communes concernées qui souhaitent informer la population sur la conversion au gaz riche.

Le début de la campagne de conversion au gaz riche

Des projets pilotes ont déjà été menés à Leopoldsburg et à Houthalen/Helchteren. Les prochaines communes qui seront converties au gaz riche se situent dans les régions de Hoboken et dans le sud du Limbourg. Les consommateurs locaux de gaz ont déjà reçu un courrier d’information de la part de leur gestionnaire de réseau de distribution, Infrax. L’adaptation nécessaire des régulateurs de pression a déjà démarré. La fédération professionnelle « gas.be » a prévenu les techniciens habilités dans un rayon de 50 km autour des régions concernées d’informer également les consommateurs.

Type de communiqué de presse:Communiqués de presse
date: 02 octobre 2017