Smart grid

Les réseaux intelligents, dénommés également « smart grids », sont des réseaux électriques qui permettent à leurs différents acteurs - producteurs centralisés et décentralisés, fournisseurs, gestionnaires de réseaux de transport et de distribution et consommateurs – d’interagir avec une grande flexibilité afin de maintenir une fourniture d’électricité efficace, durable, économique et sécurisée. Le développement des smart grids doit s’appuyer sur une pénétration plus marquée des technologies de l’information et de la communication (ICT).

Le terme « smart grids » recouvre notamment :

  • le « smart metering » (comptage intelligent) pour les équipements de mesure de la consommation entre le réseau et l’installation du consommateur. Ce système de comptage évolué présente de nombreuses fonctionnalités, telles que l’enregistrement des données de consommation, la relève à distance, l’interruption ou la limitation à distance de la fourniture, le changement à distance de la puissance souscrite et de la structure tarifaire, etc. C’est la première étape des smart grids ;
  • le « smart operation » (conduite intelligente) pour la conduite des réseaux tenant compte des capacités de ceux-ci en temps réel ;
  • le « smart home » (maison intelligente) pour la gestion domestique de l’énergie.

Le concept « smart grids » signifie que la flexibilité de la production, de la distribution, du stockage et de l’utilisation des énergies, avec une croissance des sources d’énergie renouvelables, est fondée sur un système d’information assurant l’équilibre du système électrique d’amont en aval et, réciproquement, de l’utilisation finale à la production. C’est la raison pour laquelle l’ICT a un rôle fondamental à jouer pour assurer l’interaction active entre l’amont et l’aval du smart meter (compteur intelligent).

Le développement des « smart grids » est étroitement lié aux objectifs 20-20-20 établis en 2009 par le Conseil européen dans le cadre du paquet « climat-énergie » : atteindre 20 % de l’énergie issue de sources d’énergie renouvelable, réduire de 20 % la consommation énergétique et diminuer de 20 % les émissions de gaz à effet de serre. Ce déploiement est lié également aux trois axes de la politique énergétique européenne décrite dans le livre vert : compétitivité, sécurité de fourniture et durabilité.

Les directives de 2009 relatives aux marchés intérieurs de l’électricité et du gaz naturel prévoient qu’au moins 80 % des consommateurs devraient être équipés de compteurs intelligents d’ici à 2020, si la mise en place des compteurs intelligents donne lieu à une évaluation favorable. Par une recommandation de 2012 relative à l’introduction des compteurs intelligents, la Commission européenne a fourni des orientations concernant :

  1. la conception et l’exploitation de réseaux et compteurs intelligents garantissant le droit fondamental à la protection des données à caractère personnel
  2. la méthodologie pour l’évaluation des coûts et avantages de leur déploiement ;
  3. les exigences fonctionnelles applicables à ceux-ci.

Liens utiles

Réglementation