Energie

 

Un approvisionnement énergétique stable est essentiel pour notre économie et notre bien-être.

Les défis en matière de sécurité d’approvisionnement énergétique auxquels notre pays est confronté sont cependant d’une telle envergure qu’une coopération dans un contexte européen ou même dépassant ce contexte, est de mise. Parmi ces défis on dénombre:

  • la réponse à fournir à la domination actuelle et persistante des carburants fossiles et la diminution de sources propres, ce qui rend l'UE plus dépendante de l'importation de pétrole et de gaz. Pour le pétole, la dépendance des importations du pétrole accroîtra de 76% en 2002 à 94% en 2030. Pour le gaz, la dépendance des importations accroîtra de 49% en 2002 à 81% en 2030. Dans l'avenir proche il n'y a pas d'alternatives économiquement rentables pour compenser ces combustibles à une grande échelle;
  • endiguer la tendance d'une immixtion étatique grandissante dans le secteur énergétique, particulièrement quant à l'exportation et l'exploitation de gaz et de pétrole. Il en résulte que l'accès aux investissements étrangers demeure limité et qu'il est généralement beaucoup moins investi dans l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, ce qui fait que l'offre ne peut suivre qu'à peine la demande d'énergie toujours croissante.
  • les investissements insuffisants dans le remplacement et l'extension de capacité de production et de raffinage, ce qui provoque une pénurie persistante sur les marchés mondiaux. Les analyses internationales démontrent que pour satisfaire à la future demande, des investissements très importants seront nécessaires sur une période plus longue.
  • la recherche d'une solution pour la concentration accrue de réserves énergétique dans un nombre limité de pays (les pays du Moyen-Orient, la Russie, et les pays autour de la Mer Caspienne et en Afrique du Nord et Afrique Occidentale), qui sont souvent situés dans des régions politiquement instables. Ce mouvement peut également être constaté pour le transit d'énergie. Ces développements accroissent la vulnérabilité des consommateurs et augmentent le risque que les pays de transit ou les pays producteurs, utilisent le transit d'énergie comme arme politique.

Les éléments susmentionnés démontrent clairement que le monde occidental n'a quasiment pas de prise, ni sur la demande, ni sur l'offre de carburants fossiles.

Au cours des deux dernières années, la sécurité de l'approvisionnement énergétique est devenue un des thèmes centraux de l'agenda politique international. Elle constitue un des trois objectifs principaux de la nouvelle "Politique Energétique pour l'Europe", élaborée par les chefs d'état et de gouvernement de l'UE. Sous la forme d'une "Strategic Energy Review" elle sera présentée à l'agenda.

En raison de l'absence de sources énergétiques nationales, la Belgique est fortement dépendante de l'approvisionnement extérieur. Selon les chiffres de la Commission Européenne, la dépendance de l'énergie importée est d'environ 78,9%, chiffre se situant au-dessus de la moyenne européenne. Grâce à une politique de diversification en matière de vecteurs énergétiques, de provenance géographique, de voies d'acheminement, ... ; les perturbations de l'offre n'ont exercé que peu d'influence sur l'approvisionnement énergétique belge.

Cette situation relativement favorable est cependant limitée dans le temps. En effet, à l'avenir la Belgique deviendra plus dépendante de l'approvisionnement en gaz à partir de pays ne faisant pas partie de l'UE, particulièrement de la Russie, tandis que l'exploitation mondiale de pétrole continuera à se limiter à un nombre de pays toujours plus restreint.

Cette donnée nous contraint à une collaboration plus étroite dans un contexte européen et international.

Contact Center

SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie
Contact Center

Rue du Progrès, 50
1210 Bruxelles

En savoir plus sur le Contact Center

Tél. : +32 800 120 33
Fax : +32 800 120 57 

Suivez le SPF Economie

FacebookLien externeTwitterLien externe

Direction générale de l’Energie

SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie
Direction générale de l’Energie

North Gate III
Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles

Tél.: 02 277 81 80
Fax : 02 277 52 01